Prévention contre le COVId-19: La ministre en charge des enfants édicte les règles d’hygiènes à la pouponnière

Dans le cadre du respect strict des mesures d’hygiène dans la lutte contre le Coronavirus, la ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré, a effectué une visite à la pouponnière de Niamana. Il s’agissait pour la ministre de s’enquérir de la situation des enfants et de donner des directives au personnel du centre d’accueil et de placement sur la maladie et ses corolaires. L’objectif est de veiller sur le bien- être de ses pensionnaires vulnérables de la pouponnière.

 

Face à la contamination du moment par Coronavirus qui a fait son apparition en décembre dernier en Chine, le monde entier est bouleversé. Ce, en raison de la pandémie qui a fait plus de 5.000 morts dans les 5 continents.

Le Mali est l’un des rares pays à n’avoir pas été touché pour le moment. Face à ce danger, le gouvernement a institué des mesures préventives pour tous s’appuyant sur la protection. C’est à ce titre que le président de la République a demandé aux membres du gouvernement de descendre vers les administrés, où qu’ils se trouvent, dans le but de les sensibiliser à adopter les mesures d’hygiènes subséquentes.

Pour le ministre, il s’agit de voir sur place si les règles d’hygiènes sont respectées, mais aussi appliquées strictement.

A cet effet, le ministère va s’atteler à intensifier l’information et la sensibilisation car, le Coronavirus a dépassé le  seul cadre de sensibilisation du personnel de la santé. C’est, aujourd’hui, l’affaire de tous. C’est pourquoi, elle a précisé que cette maladie est plus que dangereuse.

A cet égard, elle a rappelé que  » chacun se doit de respecter à la lettre les consignes données. C’est à ce prix que nous arriverons à éloigner cette pandémie loin de nos murs  » a -t-elle martelé. Elle a aussi prodigué des leçons d’hygiènes et à inviter à ne pas céder à la panique ni aux infox de certaines personnes malveillantes sur les réseaux sociaux.

Les mesures préventives, selon Dr Diakité, visent à protéger le centre qui compte 235 enfants et 68 nounous en interdisant l’accès du centre à toutes personnes étrangères et à veiller à ce que les enfants soient correctement suivis. Pour y arriver, la ministre demande une synergie d’actions de tous pour arriver à combattre ce mal du moment. Elle en a profité pour inviter les femmes à surseoir aux rencontres sociales notamment, les mariage, baptêmes, tontines…

Enfin, pour la ministre, l’occasion a été opportune d’offrir des kits sanitaires à la pouponnière pour une meilleure application des mesures préventives.

F Mah Thiam KONE

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur