Présidence du CNJ-Mali: Mahamane Toure déclaré candidat

L’initiateur du Mouvement national des chômeurs du Mali (MODEM), Mahamane TOURE, a annoncé devant la presse sa candidature au poste de président du Conseil national des jeunes du Mali (CNJ-Mali) dont le renouvèlement du bureau est prévu du 26 au 28 octobre prochain.

Les organisations faitières de la jeunesse du Mali procéderont au renouvèlement de leur instance suprême au mois d’octobre prochain, à Ménaka, si les conditions sécuritaires le permettaient. Dans la perspective de ce rendez-vous, le jeune Mahamane TOURE a donné une conférence de presse, à la Maison des jeunes de Bamako, le samedi dernier, pour confirmer sa candidature à ce renouvèlement de bureau.

« Je suis candidat pour remplacer Souleymane Satigui SIDIBE qui n’est pas candidat à sa succession. Je suis candidat à ce poste avec les autres membres de la liste pour nous battre pour les fils des pauvres paysans», a affirmé M. TOURE.

Après deux mandats dans des bureaux exécutifs du CNJ-Mali, il pense être le candidat ayant le plus d’expérience de terrain et une connaissance parfaite des textes pour donner un autre cap à leur faitière : « rendre la faitière de la jeunesse non politique ».

Sa motivation est également de permettre à la jeunesse de jouer pleinement sa partition dans le retour de la paix, de la cohésion nationale. « Il faut une jeunesse forte pour aider IBK à résoudre cette crise », a ajouté M. TOURE, tout en promettant de mettre fin à la crise à laquelle le pays est confrontée au bout de six mois. « Si je ne réalise pas ce vœu, je vais démissionner», s’est-il engagé. Il assure qu’il ne cherche pas le pouvoir pour le pouvoir. Son ambition pour le CNJ-Mali est de servir la jeunesse malienne et aider le pays à résoudre sa crise.

Cet engagement n’est ni une utopie ni une illusion, encore moins un simple message de campagne, rassure Mahamane TOURE. Il affirme que c’est possible, seulement avec la création d’emplois massifs pour les jeunes. « Nous pensons que la crise du Mali est née du problème d’emploi. Nous sommes suffisamment outillés pour pallier à cette crise. En créant de l’emploi, le terroristes ne pourront plus recruter au sein de la jeunesse », a-t-il expliqué.

Donc, à la tête du CNJ-Mali, son combat sera de faire de la jeunesse une solution à la crise. S’il est élu président du CNJ-Mali, il entend mettre l’accent sur trois axes dits prioritaires, à savoir : la sécurité et la cohésion sociale ; la création d’emplois et la lutte contre l’émigration ; enfin, l’économie.

Une fois aux commandes du CNJ-Mali, il envisage également de tenir des foras, d’organiser des rencontres pour prendre en compte les aspirations réelles de la jeunesse malienne. « Nous allons refuser de tronquer les recommandations des jeunes », a-t-il promis.

Par ailleurs, dans son speech, il a déploré qu’un candidat est en train d’user des moyens de l’Etat pour faire de la campagne. Selon lui, c’est un chargé de mission à la Primature. « On demande au Premier ministre Boubou CISSE de faire cesser cette injustice », a interpellé Mahamane TOURE le chef du gouvernement. Sans une réaction de la part de ce dernier, ils vont conclure que l’intéressé est le candidat soutenu par la Primature, a prévenu le jeune TOURE.

PAR SIKOU BAH

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook sur