Pour son retour à l’hémicycle : Safiatou Traoré mobilise grandement en Commune III !

Samedi dans l’après-midi, la candidate du Parti de la Synergie pour un Mali Nouveau (SYNOUMA), Safiatou Traoré, a tenu un meeting pour expliquer à ses partisans, fortement mobilisés, sur le terrain de foot ‘’ Camp Digue’’ à Ouolofobougou-Bolibana, les raisons de sa candidature. L’évènement a enregistré la présence entre autres des notabilités coutumières, administratives et religieuses de la Commune. On pouvait aussi noter la présence à ce meeting du maire de Ouankoro, Arouna Sangaré, membre de l’EPM.

C’est aux environs de 18h14 mn, que la candidate Safiatou Traoré a fait son entrée sur le terrain de foot. A son arrivée, la candidate Safi, a fait le tour pour soigneusement saluer ses partisans qui sont massivement sortis afin de lui témoigner tout leur soutien.

Se succédant à tour de rôle au pupitre, plusieurs personnes ont témoigné en Safi, une personne digne d’être la porte étendard de la commune III à l’hémicycle.

« Safi est une femme qui est bénie. Nous prions pour sa victoire, elle le mérite » a déclaré une amie de Safi, avec laquelle, elle a servi à l’Assemblée Nationale du Mali de 2007 à 2013. Selon cette dame, le peu de temps qu’elle a passé avec elle à l’AN , lui a permis de reconnaitre en Safi, une femme battante , qui aime bien sa commune.

A sa suite, le maire de Ouankoro, a souligné que chaque commune aspire à un candidat soucieux du développement de la cité. « Populations de la CIII, Safi est ce genre de responsable dont vous aspirez » a-t-il lancé.

En plus, il a clairement indiqué que le choix de Safi, pour représenter la commune III, à l’hémicycle sera loin d’être un choix de regret. « Si Safi est élue député à la CIII, je m’engage à l’offrir pour la CIII, 3 châteaux d’eau. Je m’engage à l’aider également à trouver des partenaires à l’étranger, surtout dans les pays arabes » a-t-il promis.

A son tour, la candidate Safiatou Traoré, a soutenu que beaucoup de candidats tiennent de beaux discours mais sans pourtant être des travailleurs. Le Mali, dit-elle, a besoin des bosseurs. Et de poursuivre, en CIII, en se connait les uns les autres.

Selon elle, la commune III, lui a fait crédit en le portant à l’hémicycle comme son porte étendard de 2007 à 2013. Pour elle, cette marque de confiance de la commune qui a été placée en elle durant cette période est comme un crédit d’honneur qui mérite d’être remboursé. « Si je suis en train de chercher à être député pour moi-même, que Dieu ne me l’accorde pas » a-t-elle juré.

Après avoir invité ses militants d’aller retirer leurs cartes d’électeurs biométriques, Safi a invité la jeunesse à se défaire des mauvaises habitudes susceptibles de ruiner leur vie. Dans ce sens, elle a rappelé que l’avenir du Mali ne saurait reposer sur une jeunesse en déperdition.

Avant de terminer, elle a invité ses militants d’éviter toute forme de provocation le jour du vote.

Par Moïse Keïta

Source: Journal le Sursaut-Mali

Suivez-nous sur Facebook sur