Pour réclamer la réparation de la route Kayes-Bamako, le redémarrage du chemin de fer, l’opérationnalité de l’aéroport Dag Dag Les Kayesiens décident de bloquer toutes les voies d’accès à compter de ce vendredi

Les populations de Kayes se préparent à organiser une grande marche le vendredi 23 août 2019. L’objectif visé à travers ce mouvement d’humeur est d’amener les autorités à prendre des dispositions pour la réparation de la route Kayes-Bamako. Selon les organisateurs, la route nationale N°1 de Diboli à Kati en passant par Kayes, Diéma, Diedieni et Kolokani sera coupée.

 

Afin de dénoncer le mauvais état de la route Kayes-Bamako, les Kayesiens ont décidé de durcir le ton le vendredi 23 août prochain en lançant une vaste opération de blocage de cet important axe routier.

Un appel dans ce sens a été largement diffusé sur les réseaux sociaux par Mamedy Dioula Dramé, un activiste. Dans une vidéo sur Internet, il invite les populations des régions de Kayes et de Koulikoro à une forte mobilisation: « Nous avons décidé de bloquer toutes les voies d’accès aux régions de Koulikoro et de Kayes jusqu’à ce que la route nationale Bamako-Kayes soit réparée, que le train redémarre et jusqu’à ce que l’aéroport international Dag Dag soit opérationnel ».

Des routes zigzaguées, des nids de poule par ci, de larges pans de goudron entièrement enlevés, tel est le constat qui se dégage de l’axe routier. Il est dans un état de dégradation très avancée. Cela inquiète les usagers, surtout en cette période de grandes pluies. Les difficultés sont énormes pour rallier la capitale et vice versa.

Pour rappel, dimanche dernier, un car de la compagnie« Tilemsi Voyages »,après avoir quitté Kayes pour Bamako, s’est renversé au niveau du village de Wolokoro, dans le cercle de Didjèni, faisant plusieurs blessés graves.

B D

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur