Pour avoir dénoue la crise de KONSIGA: L’association DAGAKANE salue CSDM

La longue crise de gouvernance locale de la Commune rurale de Konsiga dans le Cercle de Yelimané a connu son épilogue avec la libération des derniers prisonniers. Ce dénouement heureux est rendu possible grâce à l’intervention du Ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation Nationale à la demande du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM). Une cérémonie de remerciements du Ministre, Lassine Bouaré, s’est tenue dans les locaux dudit Ministère le 13 avril dernier.

Les populations de Konsiga fument maintenant le calumet de la paix. La crise de gouvernance locale qui opposait les fils de la même commune vient de connaitre son épilogue grâce aux bonnes volontés qui s’y sont impliquées. Il s’agit, entre autres, du CSDM, une association de défense des droits des migrants dirigée par Mohamed Chérif Haïdara et du Ministère de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation Nationale.

Les membres de l’Association DAGAKANE ont tenu à remercier de vive voix le Ministre, Lassine Bouaré et le CSDM pour leur apport dans le dénouement de la crise.

«Nous sommes venus exprimer notre reconnaissance au Ministre et au CSDM pour leur implication dans la crise que nous avons vécue dans la commune de Konsiga. Nous avons tapé à plusieurs portes avant le CSDM. Ce dernier une fois démarché, s’est personnellement impliqué en vue de trouver un dénouement heureux. L’implication du Ministère est l’œuvre du CSDM que nous remercions de vive voix. Nous sommes heureux de connaitre le bout du tunnel de cette crise avec la libération de toutes les personnes emprisonnées à Bafoulabe. Toutes ont recouvré la liberté et regagné les siens à Yélimané. Le Ministre et le CSDM qui ont joué aux médiateurs sont à remercier», a dit Simballa Touré, Secrétaire Général-adjoint de l’Association DAGAKANE du Cercle de Yélimané.

Il apporte une précision de taille en affirmant que la crise de Konsiga est antérieure à la création de DAGAKANE. «La crise de Konsiga a éclaté en 2009 alors que l’association DAGAKANE du Cercle de Yélimané est crée en 2013. C’est pour dire que la crise est déclenchée bien avant, mais DAGAKANE en tant qu’association de développement de tout le Cercle est impliqué dans la résolution de cette crise», a renchéri Simballa Touré.

Sadio Niakaté, notable à Konsiga, faisait partie des 95 prisonniers de Bafoulabe. Présent à la cérémonie de remerciements au Ministre, il n’a pas manqué de saluer la diligence du Ministre dans la recherche de solution à cette crise qui embrasé le vivre ensemble.

Prenant la parole à son tour, le Ministre de la Cohésion Sociale, de la Paix et de la Réconciliation Nationale s’est réjoui du dénouement heureux de cette crise. «Quand, nous avons été saisis du problème, nous avons impliqué tous les acteurs de la crise. Tous ont joué leur partition, ce qui nous a permis d’obtenir les résultats que nous avons obtenu. Le résultat obtenu est celui de tout le gouvernement et non du seul ministère de la cohésion sociale que je dirige», a dit Lassine Bouaré. Une motion spéciale est adressée au CSDM par qui le Département est saisi du problème.

Une fois de plus, le CSDM vient marquer sa présence effective sur le terrain social en dénouant une crise sociale à l’intérieur du pays. Pour Mohamed Chérif Haïdara, le migrant ne peut rester indifférent quand la case brule. Il doit apporter son concours dans la recherche de solution. C’est là que réside, les raisons d’implication du CSDM à la crise de Konsiga.

Ambaba de Dissongo

Source: L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook sur