Police nationale : Mohamed Haïdara dans la cour des grands

Sélectionné parmi une cinquantaine d’officiers à l’issue d’un test, le capitaine de police, Mohamed Haïdara, entre à l‘École nationale supérieure de Police française, où il suivra un an de formation.

De son passage à la tête de la section recherche de la Brigade d’investigation judiciaire (BIJ), célèbre unité d’enquête de la police nationale, le capitaine Mohamed Haïdara a réalisé plusieurs exploits. Au nombre desquels, l’arrestation en 2016 d’un tueur en série, nommé Oumar Doumbia. Le trentenaire avait arnaqué et ôté la vie à au moins trois jeunes hommes. À l’époque, l’affaire a défrayé la chronique. L’année suivante, Le Capitaine de 36 ans met les grappins sur un grand arnaqueur de nationalité ivoirienne. Son nom : Maciré Sylla. Ces deux grandes prouesses, parmi tant d’autres, démontrent à suffisance que la police malienne a des hommes valables et très engagés. Le jeune capitaine, Mohamed Haïdara, en poste au 14ème arrondissement depuis 2018, en est un. La preuve ? Il vient de se distinguer parmi une cinquantaine d’officiers. Cette année, le capitaine Haïdara est le seul à être admis au test d’entrée à l’Ecole supérieure de police française. C’est une première dans l’histoire de la police nationale. L’année dernière, un test du même genre a été organisé, mais aucun Malien n’a été admis.

En janvier prochain, le jeune officier, fruit de l’Ecole nationale de la police malienne, l’un des meilleurs de sa génération, se rendra en France, à Cannes-Écluse en Seine-et-Marne, pour approfondir ses connaissances et revenir servir sa patrie : le Mali qu’il aime tant.  

Lassina Niangaly

Source : le Jalon

Suivez-nous sur Facebook sur