PDI 2 : Des initiatives pour transformer l’administration malienne

Dans le cadre du Programme de développement institutionnel 2eme génération (PDI 2), le ministère des réformes institutionnelles et des relations avec la société civileAmadou Thiam  a signé des conventions avec des ministères du dialogue social, du travail et de la fonction publique, celui de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille et le président du conseil national de la société civile, hier jeudi. 

Au titre de la 4eme composante : Initiative innovante, du Projet d’Appui au Programme de Développement Institutionnel (PAPDI), la poursuite des activités du PDI 2 a permis la signature des conventions avec des projets spécifiques à certains ministères et à la société civile.

Il s’agit du Projet Femme Future haut Fonctionnaire du Mali (3FMLI) pour le ministère du dialogue social, du travail et de la fonction publique, du Projet Répertoire des Compétences Féminines du Mali (PRECOFEM), pour le ministère de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille, et du Projet Initiative Citoyenne contre la délinquance financière (IC-DEFI) pour le conseil national de la société civile.

Sous l’égide du ministre Amadou Thiam, la cérémonie de signature de ces conventions était en présence du ministre Oumar Hamadoun Dicko, du représentant de la ministre de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille, le président du conseil national de la société civile, lesquels ont apposé leurs signatures sur le document, le Commissaire au développement institutionnel et  plusieurs autres personnalités.

Suivant les explications du Commissaire au développement institutionnel, M. Hassana Diawara, ce programme d’appui au développement institutionnel intégré à sa structure a eu des impacts qui ont transformé durablement l’administration. Adopté en mai 2017, ce programme vise à créer les conditions d’une administration moderne et performante. Ce programme dans sa composante 4 appuie les réformes sectorielles intégré dans certains ministères.

Rappelons que les projets initiés avec certains ministères et le conseil national de la société civile sont financés par l’appui financier direct du Canada, à plus de 200 millions FCFA chaque projet pour une durée d’environ 3 ans.

Le ministre des reformes institutionnelles et des relations avec la société civile, Amadou Thiam a estimé que la signature de ces conventions est d’une importance capitale à plusieurs titres. A ses dires, le PDI connait un avancement appréciable. Il a rassuré de sa disponibilité à veiller l’exécution des projets inscrits dans cette phase III. « Nous allons suivre de près », a-t-il promu.

Ousmane MORBA

Source: L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook sur