Pays du G5 Sahel : L’A-APL mise sur les fonts baptismaux à Bamako

L’Alliance des Associations de Pouvoirs Locaux des pays du G5 Sahel (A-APL) a été mise sur les fonts baptismaux. Elle est dirigée par notre compatriote Siaka Dembélé.

 

L’hôtel Laïco El Farouk de Bamako a abrité, les 30 et 31 août dernier, l’Assemblée générale constitutive de l’Alliance des Associations de Pouvoirs Locaux des pays du G5 Sahel. Des élus du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad en plus de leurs collègues du Mali ont pris part à ces assises. L’assemblée générale de Bamako visait à mettre en place un espace commun formel et institutionnalisé de coopération et de partenariat entre les collectivités territoriales des pays du G5 Sahel à travers leurs associations de pouvoirs locaux. Le choix a été porté sur notre compatriote, Siaka Dembélé, président du Conseil régional de Ségou, pour présider l’A-APL.

L’Alliance, selon son président, ne serait pas un regroupement de plus. « L’ambition qui nous anime aujourd’hui dans la mise en place de cette Alliance, est juste de devenir des interlocuteurs, des partenaires, des associés dans les projets, programmes de développement en cours dans notre espace », a reconnu Siaka Dembélé. A l’en croire, les élus locaux sont des fantassins du développement qui ont leur place auprès des instances du G5 Sahel.

Les partenaires techniques et financiers des pays du G5 Sahel doivent désormais compter sur la présence de cette alliance des Associations de Pouvoirs Locaux.

Chiaka Doumbia

Source : Le Challenger

Suivez-nous sur Facebook sur