Paix et Réconciliation : Les enjeux et défis au cœur du forum du Haut Conseil Islamique

Mopti, la Venise malienne sera la capitale de la cohabitation pacifique du 16 au 18 janvier prochain. C’est l’information clé du point de presse que le Haut Conseil Islamique a donné samedi dernier à son siège. Occasion pour le 1er Vice-Président, Ibrahim Kantao de dévoiler l’agenda du Forum sur la Réconciliation et la 2ème Session de la Conférence Nationale des Ulémats qui se tiendra à Mopti, avec, à la fin, un Meeting au Stade Barema Bocoum le 18 janvier à partir de 9 heures.

 

Selon les termes de référence, «face à la dégradation de la situation, et ce, malgré l’important appui de la communauté internationale, le Haut Conseil Islamique du Mali a décidé de s’investir, en appui aux efforts des autorités, pour une résolution définitive de la crise. C’est dans ce cadre qu’il organise à Mopti, sous la présidence du Premier Ministre, un forum sur la réconciliation et en marge duquel, se tiendra la deuxième session de la Conférence Nationale des Ulémats, autorité suprême du Haut Conseil Islamique du Mali en matière d’interprétation et d’élucidation théologiques et doctrinaires et qui traitera du thème de la réconciliation».

L’objectif de ce forum selon le Secrétaire Général du Haut Conseil Islamique, Mamadou Diamouténé, est d’offrir l’opportunité aux participants de s’imprégner de la réalité de la situation sécuritaire et de proposer des solutions de réconciliation dans le cadre des prescriptions islamiques. Ce, afin de permettre la prise en charge, des recommandations issues de ce forum, dans la feuille de route du Gouvernement  pour une sortie de crise.

C’est pourquoi, aux dires du Vice-Président  du HCI, Ibrahim Kantao, toutes les organisations de la société civile malienne prendront part à cet important forum, les élus et toutes les couches de l’administration de la région de Mopti. Au total, 400 participants sont attendus à Mopti.

Au programme de ce forum, plusieurs thématiques sur la paix et la réconciliation seront abordées. Notamment, «la situation sécuritaire dans la région de Mopti » ; «la réconciliation nationale : enjeux et défis» ; «la cohabitation pacifique»; «la Réconciliation et cohabitation pacifique selon l’Islam ».

Du fait qu’il accorde une attention particulière à la situation d’insécurité quasi généralisée et le ralentissement des activités économiques, le HCIM a placé son 4ème Congrès ordinaire sous le signe de la réconciliation nationale. Aussi, explique le Vice-Président, il a créé en son sein, une Commission de réconciliation pour le retour de la paix et dont l’une des missions est la prévention et la gestion des conflits inter communautaires. Voilà qui justifie la tenue de ce forum à Mopti. Une première du genre.

Samakoro KONE

SourceLe Progrès

Suivez-nous sur Facebook sur