Ousmane Madani Haidara répond à Manassa Danioko: « Hadja doit comprendre que l’humain peut se tromper »

Dans une interview le 2 juillet sur la radio Voix des jeunes, le Président du Haut Conseil Islamique du Mali a répliqué aux propos de la Présidente de la Cour Constitutionnelle.

 

« Je répète, les décisions de la cour ne sont pas des versets du Coran », a encore martelé le Chérif Ousmane Madani Haidara.

Une ancienne sortie du guide religieux est à l’origine de cette passe d’armes avec Manassa Danioko.  Dans une prêche lors des contestations des résultats définitifs de la cour constitutionnelle sur l’élection des députés, le guide religieux avait suggéré de reconsidérer les arguments des candidats recalés.

Il estimait qu’il n’y avait pas de raison de refuser de revenir sur les décisions de la Cour Constitutionnelle car « elles ne sont pas des versets du Coran ».

Entre-temps, une crise socio-politique s’est installée et l’une des revendications principales des manifestations de rue est le renouvellement des membres de la Cour.

La dirigeante de l’institution avait reçu le 29 juin des organisations religieuses et de la société civile dans le cadre de leurs actions de recherche d’une sortie de crise. Manassa Danioko s’était montrée inflexible sur les appels à sa démission et avait invité « les religieux de jouer leur rôle, de faire en sorte qu’on en arrive à appliquer les lois ».

Interrogé le 2 juillet par l’animateur Vieux Blen sur la radio Voix des jeunes, le Président du Haut Conseil Islamique du Mali a réaffirmé ses propos sur les décisions de la Cour. Il demande à sa Présidente de ne pas se sentir visée.

D’après Cherif Ousmane Madani Haidara, la situation socio-politique du pays n’allait pas se dégrader jusqu’au point actuel si ses recommandations avaient été prises en compte.

Malivox

Suivez-nous sur Facebook sur