Organisation du Hadj au Mali, de 2013 à nos jours: Les péchés originels du ministre Thierno Amadou Oumar Hass DIALLO

organisation du pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam est devenue une activité très lucrative pour le ministre des affaires Religieuses et du Culte, Thierno Amadou Oumar Hass DIALLO, chef d’orchestre depuis 2013. Le travail est saboté à dessein. Vente de visa aux plus offrants par Thierno, le Délégué Général bloqué à Bamako par le même ministre, alors que sans lui les pèlerins ne peuvent rien faire en Arabie Saoudite. Pis, la drogue a été retrouvée dans les bagages des pèlerins maliens en Arabie Saoudite comme à la Maison du Hadj à Bamako, des bagages non retrouvés. Rien que pour cette année 2019, plus de 4 tonnes de cola ont été refoulés par les Saoudiens. Voilà entre autres les péchés originels du ministre Thierno Amadou Oumar Hass DIALLO.

L’ARGENT AVANT DIEU ?
Face à l’argent, le rouquin du gouvernement ne sait pas dire non !
Du berceau à la tombe, autrement dit, du début à la fin, c’est-à-dire de l’enregistrement des candidats à Bamako jusqu’aux rituels sur les Lieux Saints de l’Islam en Arabie Saoudite, c’est une véritable traversée du purgatoire que les pèlerins maliens subissent. A toutes les étapes, le ministre des affaires Religieuses et du Culte, Thierno Amadou Oumar Hass DIALLO, chef d’orchestre de l’organisation du pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam depuis 2013, prend ses commissions. Son affairisme et son culte pour l’argent dépassent l’entendement. Face à l’argent, le rouquin du gouvernement ne sait pas dire non ! Son insatiabilité entraînera la perte de toute crédibilité pour le Mali aux yeux des Saoudiens. A quand la fin des pratiques machiavéliques qui n’honorent pas le Mali ?

Source: Nouvel Horizon

Suivez-nous sur Facebook sur