Numérisation de l’état civil et vente des vignettes en ligne : Bientôt une réalité au Mali

Pour permettre à notre pays de disposer d’un état civil numérisé et sécurisé d’une part, et donner la possibilité aux contribuables maliens de payer leurs vignettes, de toutes catégories, de façon électronique d’autre part, l’entreprise malienne Digital africa connect SARL, vient de développer des solutions numériques à cet effet. Il s’agit de deux applications numériques: «www.etatcivil.ml et www.vignettes.ml». Dans le cadre de la mise en œuvre de ces solutions numériques, l’Association des municipalités du Mali (AMM) et Smart africa connect ont signé, vendredi dernier, une convention de partenariat, dans les locaux de ladite association. La cérémonie de signature était présidée par le chef de cabinet du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Haminy Belco Maïga, en présence du président de l’AMM, Yacouba Traoré et du directeur général de Digital africa connect, Harouna Keïta. Pour un montant d’environ 2 milliards de Fcfa dont les 50% seront assurés par le gouvernement et ses partenaires et l’autre moitié par Digital africa connect (prestataire),la convention est conclue pour une durée initiale de cinq ans et renouvelable tacitement. Selon les termes du document, le prestataire s’engage à déployer les applications pour 30 communes du Mali dans un délai maximal de trois mois à compter de la date de signature.

Par ailleurs, il s’engage à étaler le déploiement des applications au reste des communes dans un délai maximal de neuf mois dans les mêmes conditions. De son côté, l’AMM s’emploie à mettre gracieusement les applications à la disposition de toutes les communes du pays. à l’issue de la signature, le chef de cabinet du ministère en charge de la Décentralisation s’est réjoui de ce partenariat «gagnant-gagnant » qui, selon lui, permettra aux collectivités territoriales d’être mieux connectées par rapport à leur comptabilité matière et surtout la collecte des recettes fiscales. Le président de l’Association des municipalités du Mali a souligné que la signature de cette convention porte sur deux pans importants dans la vie des collectivités. Le premier relatif aux vignettes, porte sur l’amélioration des ressources fiscales sans lesquelles aucune collectivité ne peut poser d’actes forts de développement et d’investissement, a expliqué Yacouba Traoré. Le deuxième concerne l’état civil, et constitue selon lui, une préoccupation de tous les Maliens. « La numérisation de l’état civil est un gage de sécurité pour les collectivités en cas de troubles sociaux qui peuvent déboucher sur des actes de vandalisme», a-t-il souligné.

Pour sa part, le directeur général de Digital africa connecte a expliqué qu’avec la première application, les populations maliennes pourraient à partir du mois de mars prochain, payer leurs vignettes en ligne depuis leurs bureaux, les marchés, ou leurs salons, en allant sur www.vignettes.ml. La deuxième application consiste à numériser l’ensemble de l’état civil au Mali. Pour Harouna Keïta, son entreprise va mettre à la disposition de toutes les maternités du pays des outils informatiques (tablettes et box-offices). « À chaque naissance, le personnel va à partir de la tablette renseigner les informations du nouveau né, qui vont arriver dans toutes les mairies». Aux dires du directeur Keita, cette disposition va permettre de sécuriser fortement l’état civil dans la mesure où les données seront stockées au niveau de la Société malienne de transmission et de diffusion (SMTD). Premier du genre en Afrique de l’Ouest, le projet devrait s’exporter très prochainement dans les États membres de la Cedeao, a relevé Harouna Keïta.

Aboubacar TRAORÉ

Source : L’ESSOR

Suivez-nous sur Facebook sur