Nuit des trophées de l’APPEM, 6e édition : La bravoure des femmes récompensée

L’Alliance des professionnelles de la presse écrite du Mali (Appem) a célébré, le samedi 30 mars dernier, la 6e édition de “La nuit des trophées des femmes battantes” à l’Escale gourmande. Une cérémonie de reconnaissance et de récompenses qui a vu neuf (09) braves femmes et une association, auréolées pour leur dévouement dans le développement du pays au cours de l’année 2018. Une soirée célébrée avec faste, magnifiée par la prestation de l’artiste “intellectuelle” Assitan Kida.

Depuis sa création en 2012, l’Alliance des professionnelles de la presse écrite du Mali (Appem) ne cesse d’accompagner, de promouvoir les femmes maliennes. C’est ainsi que pour mener à bien sa noble mission, l’Alliance récompense chaque année des femmes intervenant dans différents secteurs d’activité de notre pays qui auraient marqué l’année. Une tradition qu’elle a bien voulu respecter cette année en organisant, le samedi 31 mars dernier, en partenariat avec Renouveau TV, à l’Escale Gourmande, la 6e édition de sa célèbre “Nuit des trophées”. Une cérémonie grandiose qui a été magnifiée par la présence de nombreuses personnalités du Mali dont les représentants de plusieurs ministères, du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, de Sotelma-Maltel, sponsor officiel, la marraine de l’évènement, Mme Berthé Madina Diallo, ainsi l’ensemble des récipiendaires, sans oublier les représentants de la presse malienne dont notamment le tout nouveau président l’Assep, Bassidiki Touré, et des responsables de la Maison de la presse du Mali.

La présidente de l’Appem, Mme Camara Dado Camara, après avoir chaleureusement remercié les invités et les récipiendaires venues de Bamako et de l’intérieur du pays, a précisé que : “La nuit des trophées des Femmes Battantes ” vise à récompenser la bravoure des femmes et à les inciter à entreprendre des activités, gage d’autonomisation, d’épanouissement et de développement socio-économique de notre pays. C’est une manière pour l’Appem de magnifier la femme dans la diversité socioculturelle”.

Pour sa part, la marraine, Berthé Madina Diallo, présidente du Conseil de base des femmes de Cote d’Ivoire, et non moins une femme d’affaire résidant à Abidjan, n’a pu cacher sa joie et toute sa fierté par rapport à l’honneur qui lui a été fait en la couronnant marraine de cette 6e édition.

“Je suis très honorée par le choix porté sur ma modeste personne pour être la marraine de cette cérémonie. Je saisis cette occasion pour remercier ces femmes journalistes qui ne cessent de promouvoir la femme en général et celle évoluant dans l’entreprenariat et dans le monde des affaires en particulier”, a-t-elle déclaré, avant d’ajouter qu’elle a “été impressionnée par le fait que l’Appem, à travers sa présidente, soit allée à ma rencontre jusqu’à Abidjan pour voir de visu ce que je mène comme activité. A ce titre, je tiens à magnifier aussi le courage de ces 9 femmes et l’Association qui ont reçu les trophées en récompense de leur bravoure”.

Au nom du ministre de la Sécurité et de la protection civile, le général Salif Traoré, invité d’honneur de la cérémonie, son chargé de communication qui le représentait à cette soirée a félicité l’Appem pour avoir réussi à perpétuer cette tradition. A l’en croire, ce genre d’initiatives doit être encouragé et soutenu à hauteur de souhait.

A noter que l’Appem s’est fixé de nombreux objectifs qui sont, entre autres : encourager l’autonomisation des femmes à travers des articles de presse et d’autres activités, servir de relais entre les organisations de femmes et les populations à travers une large communication, mettre l’information et la communication au cœur de l’activité des femmes, donner plus de visibilité aux actions menées par des femmes, ainsi que des organisations de femmes et la promotion des droits de ses membres.

Liste des lauréates de ”La Nuits des trophées” d’APPEM

1-Gakou Aïssatou Koudedia Diop, promotrice de ”Housna Kaso” maison de prise en charge d’enfants déficients intellectuels

2-Association des policières du Mal

3- Diallo Aminata Diallo, piscicultrice

4-Bougori Diarra, exploiteuse de gravier à Kita

5-Ballo Fatoumata Bagayogo, potière à Diganibougou (Ségou)

6-Berthe Madina Diallo, femme d’affaires évoluant dans le commerce et résidente à Abidjan (Cote d’Ivoire)

7-Mamou Bangali, éleveuse de caprins à Missibougou (Sikasso)

8- Mawa Konate, maraichère à Missibougou (Sikasso)

9-Haïdara Oumou dite Many Sow, riziculture à Dioro (Ségou)

10-Aiga Nènè Binta Aliou Traoré, restauratrice à Bamako

Vivement donc la prochaine édition ! Youssouf KONE  

 

Source: Aujourd’hui

Suivez-nous sur Facebook sur