Nouvel appel à la mobilisation contre le pouvoir: Jusqu’où ira l’imam Mahmoud Dicko ?

Trois mois après la tenue de son grand meeting pour exiger la démission du Premier ministre, l’imam Dicko revient à la charge en accentuant la pression sur le régime avec ce deuxième meeting qu’il organise demain vendredi. Cette fois, c’est le Président de la République qui est pris pour cible, selon son porte-parole. Jusqu’où ira-t-il ?
C’est un secret de polichinelle, l’imam Dicko n’est plus un fan du régime en place. Il s’apprête à couper de nouveau le sommeil au locataire de Koulouba.

Après avoir fait profil bas pendant quelques temps, le revoilà sur scène pour secouer le Président IBK et son gouvernement. A travers une vidéo de son porte-parole, Issa Kaou Djim, le président du Haut Conseil islamique lance un nouvel appel à la mobilisation pour la tenue d’un autre meeting. L’on se rappelle que le 10 février dernier, le stade du 26 mars de Yirimadio avait refusé du monde.

Des milliers de disciples s’étaient mobilisés pour répondre à l’appel du patron du Haut conseil islamique du Mali.
Au cours de cette rencontre, les deux leaders, Dicko et le Chérif de Nioro ainsi que leurs fidèles, avaient réclamé la démission du Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga de la tête du gouvernement.

Les événements successifs que notre pays a connus, depuis le début de l’année 2019 jusqu’à l’attaque d’Ogossagou, lui donnent davantage les moyens d’exercer la pression sur le pouvoir du Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta. Ce dernier va-t-il céder aux exigences de l’imam et de ses fidèles ou résister à la tempête et maintenir son chef du gouvernement ? En tout cas, la partie est loin d’être terminée.

Bintou Diarra

 Le Challenger

Suivez-nous sur Facebook sur