Mopti: Les déplacés dans le désarroi après les pluies

Les autorités sonnent l’urgence pour les déplacés internes de Mopti. En cette période hivernale, ils vivent un calvaire dans leurs abris de fortune.

Les attaques et tueries de masse ont poussé depuis le 14 juin plus de 800 personnes à quitter leurs villages de Sobane Da et Djoumba peulh, dans le cercle de Bandiagara. Des milliers de personnes sont dans la même situation à travers la région de Mopti. Réfugiés dans leur propre pays, ces victimes de l’insécurité manquent de tout. Leurs besoins se sont multipliés en ce début d’hivernage.

« Lors d’une rencontre avec les acteurs humanitaires et les autorités régionales, tenue ce vendredi au Gouvernorat de Mopti, le Ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, a insisté sur l’urgence de mesures à prendre pour le réaménagement du site des déplacés », a indiqué le gouvernement.

C’est la pluie du 14 juin qui a alerté le ministre de la santé. Celle-ci a provoqué une inondation sur le site des déplacés de Sobane Da. Selon le département de la santé, « il faut agir vite » pour ces populations déjà meurtries par l’insécurité.

 

Source: Malivox

 

Suivez-nous sur Facebook sur