Mémé Diallo, président du Groupement des syndicats cotonniers et vivriers du Mali

Mémé Diallo, président du Groupement des syndicats cotonniers et vivriers du Mali,  avait soutenu que leur groupement avait adressé un ultimatum de 72 heures au gouvernement pour libérer, sans condition,  le président de l’APCAM, Bakary Togola et ses codétenus cités dans l’affaire des ristournes des producteurs de coton.

 

C’était lors d’un point de presse organisé, vendredi 20 septembre 2019. Il attend encore cette libération, car, c’est méconnaitre que nous sommes dans un Etat de droit.

B.D.

Canard Déchaîne

Suivez-nous sur Facebook sur