Manifestation contre l’installation du siège G5 Sahel à Badalabougou Les jeunes leaders annoncent une riposte gigantesque le 14 juin prochain

Après leurs manifestations contre les propos du général français, Les jeunes Leaders maliens se sont réunis, jeudi dernier, devant le mess des officiers sis à Badalabougou pour protester contre l’installation du quartier général du G5 Sahel dans ledit quartier. Au cours de cette manifestation, ils ont affirmé que si, les autorités n’abandonnent pas l’idée de cette installation, ils vont organiser une riposte gigantesque le vendredi 14 prochain et prendront l’opinion nationale et internationale en témoin.

Cette manifestation des Jeunes Leaders a regroupés plusieurs personnalités dont l’honorable Oumar Mariko, Youssouf Bathily, Ibrahim Kébé et bien d’autres. L’objectif était de protester contre le déménagement du QG du G5 Sahel à Bamako.

Sur les pancartes des manifestants, ont pouvait lire les slogans suivants,  » Le G5 Sahel est plus utile dans les régions affectées par les conflits« ,  » Nous ne voulons pas servir de bouclier humain pour le G5 Sahel« ,  » Refus catégorique du G5 Sahel à Bamako« , etc….

C’est suite à l’attentat perpétré contre le Quartier Général du G5 Sahel, initialement basé à Sevaré, que cette structure doit être transférée à  Badalabougou.

Ce qui n’est pas du tout du goût des habitants de la rive droite et fleuve Niger, qui craignent de devenir des cibles ou victimes collatérales d’attaques terroristes.

Au cours de cette manifestation, les jeunes ont rappelé avoir envoyé plusieurs correspondances à la Direction de cette force sous-régionale, au ministère de la Défense et des anciens combattants, voire à la MINUSMA.

Aux dires de ces jeunes engagés et déterminés, l’opposition à l’installation du QG de cette force dans leur quartier relève seulement du souci de sécurité civile.  » Ce QG va s’installer dans un endroit stratégique de leur quartier, entre la Colline du Savoir (l’Université) et une station d’essence, un poste de l’EDM, une station de pompage d’eau de la SOMAGEP, qui alimente Badalabougou » précisent-ils.

Endroit Stratégique  

Ils ont tenu à mettre en garde les autorités en charge de cette installation,  » s’ils n’abandonnent pas le projet d’ici le vendredi 14 juin, nous allons prendre l’opinion nationale et internationale à témoin de la grande protestation que nous comptons mener contre le mess des officiers, le vendredi 14 juin prochain« .

L’honorable Dr Oumar Mariko, président de SADI (opposition) saisira cette opportunité pour saluer cette belle initiative des jeunes, qui malgré leur différence se sont retrouvés pour mettre le pays au dessus de tous.  » L’installation du QG du G5 Sahel à Bamako relève de la mauvaise gouvernance de nos autorités. Comment un Etat qui se dit sérieux peut-il exposer la vie de sa population au profit d’une force étrangère ?« . Il convient de signaler que lorsque les manifestants ont voulu afficher leurs slogans et couper la route pour installer leur podium, les forces de l’ordre présentes sur les lieux les en ont empêchés. Ce qui a provoqué des échauffourées sans gravité.

Abdoul DEMBELE

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur