Manifestation contre le mauvais état des routes : Après Kayes, Kati, Tombouctou, Gao, Bougouni entre dans la danse

Le mauvais état des routes continue de faire des mécontents à travers le pays. Après Kayes, Kati, Gao et Tombouctou, c’est au tour de Bougouni de protester contre le mauvais état de ses routes (tronçon Bougouni- Garalo-Manakoro). Hier, le lundi 17 septembre 2019, des manifestants ont barricadé l’entrée, près de la CMDT, et la sortie de Bougouni. En plus du mauvais état de leur route, les manifestants protestaient contre la non-opérationnalisation du gouvernorat de Bougouni. « Le gouverneur a été nommé il y a plus d’une année de cela. Mais il n’est même pas venu dire bonjour à Bougouni à plus forte que d’y travailler et pourtant il a un budget de fonctionnement. Nous n’avons pas aussi de route. On exige donc que notre gouverneur vient prendre ses fonctions et travailler, on veut aussi des bonnes routes », explique un manifestant.

SourceLerepublicainmali

Suivez-nous sur Facebook sur