Mali : Rencontre entre la Presse et les responsables d’associations de jeunes Peuls et Dogons

La situation de crise dans le centre du Mali a fait l’objet d’une rencontre le samedi dernier entre les responsables d’associations de jeunes Peuls et Dogons à Bamako. Le but était de prôner la réconciliation entre les deux communautés sur tout le terrain.

 

Pour les représentants des jeunesses Dogons et peuls, le désarmement des groupes de milices du centre du Mali est une priorité. Monsieur Boukari Guindo de l’association Ginna Dogon a exclamé qu’ « il faudrait désarmer tout le monde, tous les porteurs d’armes, à part les militaires ». De son côté, Michael Barry, membre de la jeunesse de l’association peule, Tabila Pulaaku, renchérit : « Sur le terrain, il y a trop d’armes, vous le savez. Il faut que l’État parvienne à désarmer la zone », rapporte la RFI.

Les représentants des deux jeunesses envisagent de se rendre sur le terrain, dans le centre, main dans la main, dans le cadre de la réconciliation. Pour les jeunes des deux communautés, il n’y aura pas de réconciliation sans la présence réelle de l’État sur l’ensemble de la région du centre, lit-on sur le site de la RFI.

La Diaspora Malienne apporte son appui à M’Bouille

Le samedi dernier, dans un communiqué diffusé, nombreux sont les associations et organisations de la diaspora Maliennes basée en Europe, Amérique, Asie, Moyen Orient et en Afrique qui ont soutenu Cherif M’bouille HAIDARA. L’Arabie Saoudite salue et apporte sa contribution indestructible a la lutte héroïque du grand peuple du Mali à travers Mohamed OuLd Cheickné dit M’Bouillé et du le président du haut conseil Islamique du Mali Imam Mahamoud DICKO, la diaspora Malienne les garantie d’être toujours à leurs côtés dans ces moments difficiles pour notre pays.

Le Pays

Suivez-nous sur Facebook sur