Lutte contre l’extrémisme violent : L’ENGAGEMENT DU RÉSEAU «THINK PEACE»

L’extrémisme violent représente dans nos pays un vrai problème dont la résolution requiert l’implication de tous. C’est dans ce cadre que des organisations de la société civile ont entrepris des initiatives et actions de lutte et de prévention de ce fléau. C’est le cas du Réseau «Think Peace» qui tient, depuis hier à l’hôtel Micasa, un atelier d’actualisation de son plan d’action de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent.

La cérémonie était présidée par le coordinateur national du Réseau «Think Peace», Abdoul Kassim Fomba. C’était en présence du senior programme manager, Dr Theophile Djedjebi et nombre d’invités. Organisée en partenariat avec «Human security collective» (HSC), cette rencontre a pour objectif spécifique d’actualiser le plan d’action, issu de l’atelier de novembre dernier, en intégrant la dimension régionale. Elle doit aussi définir les dispositions à prendre pour la mise en œuvre des actions retenues au niveau national et régional.
Dans son intervention, le coordinateur national du Réseau «Think Peace» expliquera que la rencontre consiste à adapter le plan d’action du précédent atelier à la Politique nationale de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent de notre pays. «Il s’agit de voir comment harmoniser notre plan d’action avec la Politique nationale en la matière», a-t-il indiqué.
Par ailleurs, Abdoulaye Kassim Fomba a souligné la nécessité d’élaborer un plan de plaidoyer qui sera intégré dans le nouveau plan d’action. «Comme ça, on aura tous les éléments pour la mise en œuvre de notre plan d’action», a-t-il précisé. Enfin, il a saisi l’opportunité pour remercier Human security collective pour ses appuis et conseils.
B. D.

 

Source: Essor

Suivez-nous sur Facebook sur