L’Imam Mahmoud Dicko : « la prochaine sortie se fera pour dire « Il faut arrêter la saignée ! »

La Table ronde prévue entre l’Imam Mahmoud Dicko et la jeunesse malienne, samedi 2 novembre au Palais de la Culture Amadou Hampathé Bah, a été reportée. C’était suite aux évènements qui se sont déroulés à Indelimane, vendredi dernier.

L’imam Mahmoud Dicko est entré dans la salle pour demander au public de ne pas crier et d’arrêter d’applaudir. L’heure est grave puisque selon les autorités 54 personnes sont mortes après l’attaque des FAMAS à Indelimane. Ce  sont des Martyrs, des héros qui doivent être enterrés avec dignité, a-t-il dit. Il s’est désolé que ça soit souvent fait en catimini.
En fait, la Coordination des Mouvements et Associations soutenant les idéaux de Mahmoud Dicko avait décidé d’organiser une table ronde entre l’imam et la jeunesse du Mali. Il s’agissait d’envisager des solutions, pour leur avenir, mais vu les circonstances, l’imam a demandé de reporter la table ronde. A l’endroit de la jeunesse, il a rappelé que le Mali est un pays de créateurs d’empires, des gens dignes. Pour lui, on veut faire de nous des hommes soumis, or, la Malien est toujours résistant. « Nous ne pouvons pas être un peuple soumis, nous sommes un peuple résistant », a-t-il dit. Il a ajouté que la prochaine sortie se fera pour dire d’arrêter cette saignée. Cela ne peut pas continuer comme ça. Il n’a pas manqué de fustiger la gouvernance du pays. Il a demandé au peuple malien « d’oublier ses petites querelles et de se mettre ensemble pour sauver l’essentiel. »Pour justifier la Table ronde, la CMAS a indiqué : « tout ce que la guerre peut faire, la paix peut le faire en mieux. Partant de cette compréhension fondamentale, la Coordination des Mouvements et Associations et Sympathisants de l’Imam Mahmoud Dicko se lance dans la création d’un cadre d’échanges, de concertations et de compréhension mutuelle avec la jeunesse malienne. » Cette démarche, selon la CMAS, témoigne de sa compréhension et acceptation du rôle prépondérant de la jeunesse dans toute démarche visant le bien-être des Maliens.
B.D.

Source: Le Canard Déchaîné

Suivez-nous sur Facebook sur