Le premier ministre SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA préside l’ouverture des travaux de l’atelier de formation des parties prenantes à la surveillance de l’industrie extractive au Mali.

C’est l’hôtel ONOMO de Bamako situé au quartier du fleuve qui a servi de cadre ce lundi 08 janvier 2018 à la cérémonie d’ouverture d’un important atelier de formations placée sous la haute présidence de Son Excellence Soumeylou Boubèye MAIGA et destiné aux acteurs de la surveillance de l’industrie extractive dans notre pays.

Organisé conjointement par le Contrôle Général des services Publics du Mali et le Projet d’amélioration de la surveillance de l’industrie extractive en Afrique subsaharienne francophone, la rencontre vise essentiellement à améliorer la gouvernance, la transparence et la reddition des comptes dans le secteur extractif auMali, à l’instar de trois autres pays africains le Cameroun, le Burkina Faso et Madagascar.

Dans son discours d’ouverture, le Premier ministre Soumeylou Boubèye qui avait à ses côtés les ministres des mines et du Pétrole, de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable et de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, a notamment réaffirmé la volonté dugouvernement à travers le département des mines et du Pétrole, de soutenir les importants efforts consentis par le Projet d’Amélioration de la Surveillance de l’Industrie Extractive(PASIE) afin d’instaurer une meilleure gestion de l’industrie extractive dans notre pays.

SourcePrimature

Suivez-nous sur Facebook sur