Le grand bluff de Ben

Au cours d’une conférence de presse animée, le dimanche 17 janvier, Ben le cerveau a affirmé renoncer à ses indemnités de membre du CNT pour aider les victimes de juillet dernier. Le chic est que l’on ne connait ni un parcourt professionnel établi ni une activité professionnelle qu’exerce Ben le cerveau. Comment quelqu’un qui ne travaille pas peut-il prétendre renoncer à des avantages pécuniaires ? C’est du pur bluff cette déclaration de renoncer à ses indemnités. Selon des sources, le jeune Ben le cerveau a déjà reçu ses premiers sous virés sur son compte bancaire. Cela est un paradoxe non ? En tout cas, le bon sens voudrait que notre activiste fasse virer directement ses indemnités dans un compte destiné à ces victimes.

 

Au lieu de poser un acte plus concret et avantageux, notre jeune activiste se verse dans la diversion et le populisme. En lieu et place de sa déclaration de renoncer à ses indemnités, Ben le cerveau aurait dû demander l’ouverture d’une enquête pour rendre justice aux victimes de juillet dernier.
En tout cas ces quelques millions ne pourront aucunement compenser la mort de ces jeunes. C’est une insulte à la mémoire de ces jeunes qui se sont sacrifiés pour réclamer un changement au Mali. S’il avait réellement un bon cerveau comme il se fait appeler Ben le cerveau, notre jeune populiste se battrait pour rendre justice à ces victimes. .

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook sur