LE GÉNÉRAL IBRAHIM DAHIROU DEMBELE, MINISTRE DE LA DÉFENSE A LA RENCONTRE DES MILITAIRES

‘’Stabiliser le centre et le Nord ; Accélérer la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, et réorganisation des FAMa’’

 

Le nouveau Ministre de la Défense  et des Anciens Combattants, le Général Ibrahim Dahirou DEMBELE  a rencontré la  hiérarchie militaire  avant-hier lundi, 20 mai 2019. La rencontre a été l’occasion pour le ministre de partager avec les militaires,  ses  maîtres mots qui se résument   à : remobiliser les troupes, expliquer les missions et les contraintes, guider, conseiller et faire le monitoring, mais surtout  avoir une présence accrue sur le terrain, dans un esprit de solidarité, de cohésion et de sacrifice.

Tels sont les maîtres mots du général de Division Ibrahim Dahirou Dembélé. Cette voix a été audible lors d’une rencontre de prise de contact avec les chefs d’état-major, les directeurs de service et les cadres de son cabinet, ce lundi 20 mai 2019. Selon le ministre Ibrahim Dahirou Dembélé, la voie à suivre se nomme : Stabiliser le centre et le Nord ; Accélérer la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation, La réorganisation des FAMa. La voie c’est aussi et surtout de rendre compte avec objectivité aux autorités hiérarchiques, l’objectif étant de défendre les populations. Le Général Dembélé recommande la solidarité inter et intra à tous les niveaux des composantes FAMa. Il demande à tous et à chacun courage, sincérité et loyauté. Désormais les visites de terrain et le dialogue avec les troupes doivent mobiliser les responsables et les cadres à  tous les niveaux.

Le ministre instruit la cohésion, la justice, l’équité et la loyauté comme les chevaux de bataille. Les  hommes passent, le Mali demeure, résume-t-il. La cohésion dans la prise des décisions est une exigence de résultats opérationnels. C’est ce contexte qu’explique aussi la visite  du Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre (CEM-AT), le général de brigade Kèba Sangaré, au 31ème Régiment de Commandement et de Service (RCS), en face de l’Etat-major de l’Armée de Terre. Ce déplacement du CEM-AT s’inscrit dans la suite de sa tournée dans les régiments d’Armes de la 3ème région militaire (Kati) et des régions militaires pour s’enquérir des conditions de vie des hommes et des formations en cours. Les échanges du général Sangaré avec la troupe s’articulaient autour de la formation, de l’engagement opérationnel et de la gestion des cas de blessés de guerre au niveau de l’Armée de Terre.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 22 MAI 2019

PAR MAHAMANE TOURE

NOUVEL HORIZON

Suivez-nous sur Facebook sur