Le CEM–AT au chevet des blesses de guerre : Gal Kéba Sangaré ou le devoir militaire

En rendant visite à ses compagnons d’armes blessés, le général de brigade Kéba Sangaré, remplit non seulement un devoir militaire et obéit au règlement militaire, mais pose un acte de cohésion et de solidarité militaire.

Le chef d’état-major de l’Armée de Terre (CEM- AT), le Général de brigade Kéba Sangaré a rendu visite aux blessés de guerre, le vendredi 18 octobre 2019, à la polyclinique des armées et au Centre Hospitalier Universitaire Boubacar Siby Sall de Kati (CHU BS).

Gal Kéba était parti s’enquérir de l’état de santé des blessés et les soucis capitaux. Accompagné d’une forte délégation, le général Sangaré a souhaité prompt rétablissement aux 33 blessés de guerre.

Il a donné des packs composés de thés, du sucre et du lait et autres à chacun des blessés. Le chef d’état-major a profité de l’occasion pour promouvoir le soldat de 2ème classe Sidy Yaya Tangara à l’emploi de 1ère classe à titre exceptionnel.

Il a aussi remercié et encouragé le directeur de la polyclinique des armées, le colonel Hamidou Samaké. Qui a salué cette visite car elle rassure les blessés. Il a également souligné que ces malades sont entièrement pris en charge par l’Etat.

Selon le Général de brigade Kéba Sangaré, rendre visite à son compagnon d’arme blessé est un devoir pour tout militaire. Le chef d’état-major de l’Armée de terre a souligné que cela fait partie du règlement militaire. « C’est un acte de cohésion et de solidarité », a-t-il conclu.

Cyril ADOHOUN

Source: L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook sur