Lancement des activités de sensibilisation sur les ALPC Porter le message de lutte contre la détention illégale et le commerce illicite des armes

Les activités de la Journée de sensibilisation de Lutte Contre la Prolifération des Armes Légères  et de Petit Calibre (ALPC) ont été, officiellement lancées, hier mardi, au CICB. Cette année, le thème retenu est :  »  la prolifération des armes, une menace à la paix et au développement « , avec comme slogan :  » Ensemble, engageons-nous contre la détention illégale et le commerce illicite des armes « .

La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Salif Traoré. Elle a enregistré la présence de son homologue de l’Armée et des Anciens Combattants, le Grand Chancelier des Ordres Nationaux du Mali, le Directeur général de la Police, ainsi que de nombreux participants.

La Secrétaire permanente de l’ALPC, Colonel-Major, Néma Sagara a rappelé que de nos jours, plus de 100 millions d’armes  circulent de façon illicite dans le monde à travers des réseaux mafieux. Ces armes continuent de faire de nombreuses victimes partout dans le monde, qu’elles soient utilisées dans le cadre des conflits, d’actes de terrorisme, de criminalité organisée ou de violences dans la rue. Il est à déplorer que les ALPC sont à l’origine de près de 500 000 morts par an.

A l’en croire, une étude sur les APLC en République du Mali montre que des armes et munitions de toutes catégories existent et circulent illicitement dans toutes les régions du Mali. Il faut reconnaître que les fabricants artisanaux sont nombreux et continuent d’alimenter les réseaux de détention et de circulation d’armes en milieu civil. C’est pourquoi, explique-t-elle,  » nous avons estimé qu’il est nécessaire de faire une très grande mobilisation autour de cette question à la fois sensible et préoccupante. Ainsi, mon service, à travers le ministère de tutelle, s’attèle à trouver les voies et moyens pour atténuer la souffrance de nos populations« .

Selon elle, au cours de l’année écoulée, une vingtaine d’ateliers a été organisée dans tout le pays pour porter le message de la sensibilisation contre la prolifération des armes légères. Plus de 500 personnes provenant des organisations de la société civile, de l’organisation des chasseurs, des fabricants d’armes, des forces de défense et de sécurité ont pris part à ces différents ateliers.

Le Colonel-Major de rappeler que :  » les armes sont à l’origine de nos maux« . Plus précisément  l’insécurité générale, la méfiance, la destruction des relations sociales entre les communautés et même la multiplication des milices d’auto-défense. C’est pourquoi  » nous vous demandons tous de vous mobiliser, comme un seul homme, contre ces armes qui constituent une véritable menace contre notre développement comme le thème de la journée l’évoque : »  la prolifération des armes, une menace à la paix et au développement« .

Dans son allocution, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Salif Traoré a indiqué que pour faire face efficacement aux attentes des populations civiles qui n’aspirent qu’à la paix et à la stabilité, le Gouvernement de la République du Mali a décidé d’insuffler à la Commission Nationale de Lutte Contre la Prolifération des Armes, un nouvel élan à travers la réforme qui la rattache au Ministère de la Protection Civile.

Cette restructuration a pour but de rapprocher l’organe du terrain d’où la création d’un Secrétariat Permanent comme cheville ouvrière de lutte contre la prolifération des APLC.

FC

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur