Lancement de la semaine de la citoyenneté « Campus citoyen plus » : Arouna Modibo Touré prêche pour un espace scolaire et universitaire apaisé au Mali

C’était hier, mardi 19 novembre 2019 sous l’acropole de la FAST, qu’a eu lieu le lancement de la semaine de citoyenneté « Campus citoyen plus ». Cette cérémonie organisée par le ministère  de la Jeunesse et des Sports en partenariat avec l’Association des Elèves et Etudiants du Mali(AEEM) a permis au ministre Arouna Modibo Touré de plaider pour un  espace scolaire et  universitaire apaisé au Mali. 

 

« Rôle de l’éducation  à la citoyenneté dans la lutte contre la violence dans l’espace scolaire et universitaire » voilà le thème qui a été choisi pour cette première édition de la semaine de la  citoyenneté « Campus citoyen plus ». Tout le monde, étudiants et autorités, sont conscients des dérives inquiétantes dans l’espace scolaire et universitaire au Mali, et tous s’engagent à lutter pour un espace scolaire et universitaire apaisé à travers la citoyenneté. Voilà l’objectif principal de l’organisation de la semaine de la  citoyenneté dans les différents campus des différentes universités du Mali.

Le représentant de la mairie de la commune V du district de Bamako, Aboubacar Dadjié, n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour déplorer les dérives dans le milieu scolaire et universitaire au Mali.  « Il n’est un secret  pour personne aujourd’hui que l’espace scolaire et universitaire est devenu  un lieu favorable à la violence et aux  crimes organisés », a-t-il déclaré avant d’ajouter : « la jeunesse est en pleine déperdition et perte de repère ». Le représentant du maire de la commune V continue son commentaire : « si par le passé, le Mali était le creuset de la discipline et de l’éducation, tel n’est plus le cas aujourd’hui ». Selon lui, vu toutes ces dérives citées plus haut, le thème de la semaine de la citoyenneté « Campus citoyen plus »  est d’une importance capitale. Avant de terminer, il a invité les Maliens au changement de comportement.

Quant au secrétaire général de l’Association des Elèves et Etudiants du Mali, Moussa Niangaly, il dit  être conscient des dérives dans le milieu scolaire et universitaire du Mali. Par contre, il a réitéré  son engagement à bannir la violence dans l’espace scolaire et universitaire. « Comme nous avions toujours dit depuis que nous sommes à la tête de l’AEEM : les armes des élèves et étudiants doivent être les bics et les cahiers », a-t-il laissé entendre. Pour Moussa Niangaly, le souhait le plus ardent de son bureau, c’est la sécurisation de l’espace universitaire par l’Etat. « Nous invitons les plus hautes autorités à nous aider à sécuriser l’espace universitaire du Mali », sollicite-t-il. Avant de terminer, le coordinateur national de l’AEEM laisse entendre que les activités  comme la semaine de la citoyenneté « Campus citoyen plus » jouent un rôle prépondérant dans la sensibilisation des élèves et étudiants. Il a enfin sollicité la pérennisation de cette activité.

Quant au ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré, il a, dans son discours d’ouverture, déploré le fait que l’espace universitaire soit « devenu un espace où s’expriment toutes les formes de violences ». Aussi, a-t-il précisé que c’est « pour contribuer à faire de l’espace scolaire et universitaire un lieu apaisé et lui redonner tout son lustre d’antan » que son département en partenariat avec le ministre de l’Enseignement supérieure et de la Recherche scientifique et l’AEEM a organisé  la semaine de citoyenneté « Campus citoyen plus ».

A en croire le ministre Arouna Modibo Touré, la semaine « Campus citoyen plus » qui a débuté hier et qui prendra fin jusqu’au 23 de ce mois, permettra non seulement de favoriser l’émergence des élèves et étudiants  dans les pratiques positives au niveau des Universités du Mali, mais aussi développer l’esprit civique et la camaraderie entre eux. « La semaine « Campus citoyen plus » contribuera à restaurer l’autorité de l’enseignant à l’école, à renforcer l’assiduité des élèves et étudiants et à faire de l’espace scolaire et universitaire, un espace d’apprentissage, d’éclosion des initiatives créatrices de richesse pour le pays », a expliqué le ministre Touré.

Selon le ministre de la Jeunesse et des Sports, plusieurs activités se tiendront dans le cadre de cette semaine dont un panel sur la citoyenneté et le civisme, des compétitions de football entre quatre facultés des Universités de Bamako, des journées de salubrité et des feux de camps.

Il faut préciser que les travaux d’ouverture de cette 1ère édition de la semaine de la citoyenneté « Campus citoyen plus » se sont déroulés en présence du ministre de l’enseignement supérieure et de la Recherche scientifique.

Boureima Guindo

Source : LE PAYS

Suivez-nous sur Facebook sur