L’alerte rouge de Salif Keita à IBK : « Grand frère, mieux vaut partir que d’être chassé !»

La situation de notre pays continue à préoccuper plus que jamais les populations. Du citoyen lambda aux grandes stars du pays. La cible du moment, c’est bien Ibrahim Boubacar Keita, un président qui semble atteint d’autisme, comme aimait le dire Tiébilé Dramé.

 

Aujourd’hui, c’est un autre Keita, grand et respecté, Salif Kéita qui prêche sa vérité à son grand frère. Le Rossignol de la musique malienne estime que sa sortie n’est nullement de l’égoïsme, de la méchanceté ou de la jalousie. Salif Keita est convaincu que ce serait la France, Emmanuel qui seraient responsables la mort de nos soldats.

Il s’est dit affligé par l’attitude de son grand frère suive aveuglement Emmanuel Macron qu’il qualifie de gamin « Macron est un gamin que tu laisses te trainer. Tu penses qu’il protège ton pouvoir ?» Salif Keita interpelle aussi le Président sur une dimension historique du Mali et des hommes qu’il a toujours cités en référence : « Je sais que tu es en train de craindre la France pour ne perdre ta place. Tu es descendant de grands hommes, de grands empires. Les camps sont remplis de veuves et d’orphelins

Il faut noter que Salif Keita avait ouvertement soutenu Soumaïla Cissé lors de la présidentielle. Après la proclamation des résultats, il avait demandé aux maliens de tourner la page de la contestation et d’aider IBK à sauver l’urgence. Convaincu que Ladji Bourama est au bout de ses limites. Ce sont des jeunes frais qui sont froidement tués au front. L’ambassadeur de la musique malienne n’a pas fait des détours : « Tous les maliens sont convaincus que c’est la France qui pilote ces tueries. Si tu ne peux pas, il y a d’autres qui n’ont pas peur et qui sauveront le pays. Mieux vaut partir que d’être chassé 

Figaro du Mali

Suivez-nous sur Facebook sur