La PCC poursuit son combat contre les fraudes autour de la carte NINA : Les demandeurs des cartes NINA fustigent le comportement peu orthodoxe des agents de la mairie de la commune I

La Plate-forme de lutte contre la Corruption et le chômage (PCC) ne relâche pas sa lutte contre la corruption au Mali. Elle a organisée vendredi dernier, 18 octobre 2019 un second meeting devant la mairie de la Commune I du district de Bamako. L’objectif était de dénoncer une fois de plus les fraudes autour de la délivrance de la carte NINA ou sa fiche individuelle.

La PCC, à travers son président Pr. Clément Dembélé, est  toujours aux cotés et aux chevets des victimes de l’injustice et des personnes offensées. Un seul message :’’ rendre la carte NINA accessible à ceux qui en ont besoin dans les plus brefs délais ou qu’on la supprime  purement et simplement’’.

A 8 heures précise déjà, les associations et membres de la PCC ont pris place devant la mairie de la commune I. Une dizaine d’orateurs, tous membres de la Plate-forme ont tour à tour pris la parole pour fustiger le comportement peu orthodoxe des agents de la mairie qui sont chargés de l’enrôlement et l’établissement de la fiche individuelle des cartes NINA. On lisait sur des pancartes çà et là des slogans comme « Carte NINA pour tous  sans corruption», « On demande la distribution immédiate de la carte NINA à tous les maliens», « Non à la réception illégale des frais  de retrait de la carte NINA ».

Il faut rappeler qu’il n’était caché à personne qu’en lieu et place de la carte NINA on délivrait ces derniers temps des fiches individuelles. Selon les orateurs, ce sont ces fiches qui sont soit des fausses fiches soit elles comportaient des erreurs sur l’orthographe des noms, prénoms, lieu de naissance et même des dates de naissance des demandeurs. Pire encore ces fiches individuelles étaient devenues un objet de magouille ou les agents prenaient des pots de vin avec les demandeurs entre 10.000 et 30.000FCFA. Or ce document administratif aussi important est livré aux demandeurs gratuitement. Cette mafia de corruption organisée par les agents de la mairie venait d’être dénoncée par la Plate-forme de Lutte contre la Corruption et le Chômage (PCC).

Le Pr. Clément Dembélé a demandé aux agents de la mairie chargé de la carte NINA de se mettre aux services de leur pays et de leurs concitoyens en accomplissant leur devoir avec honneur, dignité et sincérité. Il a ajouté que la carte NINA est nécessaire à l’obtention de tous les autres documents administratifs comme la carte d’identité, le passeport….

‘’Faire de la corruption autour de telle pièce c’est joué avec la vie de nos compatriotes, cela est inadmissible. …Lire la suite sur Aumali

Awa Sogodogo

Source: L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur