La distribution des cartes électeurs biométriques à Kalaban Coro : Le Sous-Préfet Daha Keïta veille sur le processus!

Le retrait des cartes électeurs dans la  commune rurale de Kalaban Coro se passe sous la dynamique d’une organisation particulière, imprimée sous l’égide du Sous-Prefet, Daha Kéita. En raison de la programmation par la Sous-Préfecture, la tâche des citoyens a été facilitée. Ainsi, à la date du 14 mars, au niveau de tout l’Arrondissement de Kalaban Coro, la situation se présente comme suite : sur 232 823 cartes, 36 389 cartes déjà distribuées, soit 15, 629% de taux de retrait.

Lancée officiellement sur toute l’étendue du territoire national  le 7 mars passé, la distribution des cartes d’électeurs doit s’achever en principe  le 27 mars en vue des élections législatives dont le premier tour est prévu pour le 29 mars 2020. Le constat en est que cette distribution de cartes électeurs dans certains quartiers considérés comme des grands centres de vote dans la commune rurale de Kalaban Coro ne soit pas à hauteur de satisfaction jusqu’à présent, due à un relatif désintérêt de la population. Sinon au niveau de la sous-préfecture, le premier responsable, Daha Kéita a mis les bouchées doubles afin que la majorité des citoyens puisse retirer leur précieux sésame de vote dans des conditions idoines.

Au centre de ces mesures de facilitation sous l’impulsion du sous-préfet Kéita, se trouve la programmation. Qui a d’ailleurs fait l’objet d’une large communication, à travers des messages radiophoniques pour inviter la population à retirer leurs cartes dans des centres de distribution bien indiqués.

Même si cette  programmation  n’a pas été du goût de certains prétendants à la course, qui parlent de discrimination de la sous-préfecture en faveur des partis Adema, RPM et URD, notamment dans les  quartiers comme Tièbani, Ntabacoro, Sabalibougou-Kourani, Kouloubleni, Kouralé, force est de reconnaître que la sous-préfecture a fait les choses dans les règles de l’art. Cela en raison du fait que conformément aux instructions de sa tutelle, la préfecture de Kati, elle a passé l’information à toutes les listes en compétition pour non seulement envoyer leurs délégués pour la distribution des cartes, mais aussi inviter les électeurs à passer retirer leurs cartes d’électeurs dans des centres de distribution indiqués à cet effet.

Cependant sur le terrain on ne constate pas de grandes affluences des populations dans le processus de retrait des cartes. Cela par la faute des partis politiques, qui n’arrivent pas à mobiliser les citoyens. Nonobstant, comme de lait sur le feu, le sous- préfet Daha Kéita, veille sur le processus depuis son début.

Ainsi, il sillonne avec son équipe les différents centres pour recueillir les difficultés et améliorer les insuffisances. De manière quotidienne, le sous-préfet Kéita, à travers ses agents, fait l’état des lieux avant de partager l’information avec la hiérarchie.

Les données à la date du samedi 14 mars, soit 7 jours après l’ouverture du processus de distribution des cartes sont encourageantes. Elles prouvent que si toutes les parties au processus, comme la sous-préfecture de Kalaban Coro, jouent leur partition, le succès sera garanti en termes du taux de retrait des cartes d’électeurs.

Ainsi dans les sept (7) communes rurales de la sous-préfecture la situation se présente comme suit :

Commune rurale de Kalaban-coro, sur 99 515 cartes reçues, 10 277 remises. Commune rurale de Sangarébougou, sur 27 665 cartes,2 908 remises. Commune rurale de Mandé, sur 30 245 cartes, 7 130 remises. Commune rurale de Dogodouman, sur 7 130 cartes, 2 112 remises. Commune rurale de Moribabougou sur 18 035 cartes 3 522 remises. Commune rurale de Safo sur 7 615 cartes, 5 466 remises. Commune rurale  de Ngabacoro droit, sur 14 936 cartes, 2 272 remises.

La situation générale en une semaine du début du processus de la distribution des cartes d’électeur au niveau de la sous-préfecture de Kalaban-coro donne le tableau suivant : sur 232 823 cartes reçues, 36 386 cartes distribuées, pour 196 434 cartes restantes, soit un taux de distribution de 15,629%.

Chapeau au sous-préfet Daha Kéita pour la dynamique inculquée afin de booster ce processus de distribution des cartes d’électeurs dans sa circonscription élctorale.

 

Par Jean Joseph Konaté

Source: Journal le Sursaut-Mali

Suivez-nous sur Facebook sur