Téléchargez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play

KOUTIALA : Bientôt une centrale solaire photovoltaïque

Cette centrale solaire photovoltaïque de 25 MW qui sera construite dans la cité de l’or blanc, Koutiala (région de Sikasso) va booster le taux d’électrification au Mali. Le taux national d’accès à l’électricité en 2012, selon les données, était de 27%, soit 55% dans les zones urbaines contre 12% dans les zones rurales.

panneau solaire energie renouvelable

Autour d’un dîner de travail, organisé en fin de semaine à Bamako, Acces infra Africa (AIA), Eren développement et  Africa invest, le consortium chargé de la construction de la centrale, ont réuni la famille de l’énergie et des finances autour de ce projet, qu’ils espèrent démarrer courant cette année.

Selon Baba Seïd Baly, directeur général d’Africa invest, la centrale solaire photovoltaïque de 25 MW va permettre de produire de l’électricité, qui va être injecter directement dans le réseau national et va servir, dit-il, à développer toute la bouche industrielle de la région de Sikasso.

Les unités industrielles ne sont pzs les seules bénéficiaires de ce projet solaire, les villages autour y  profiteront aussi bien de cette énergie. Baba Seïd Bally « Le projet prend en compte le volet social. On se donne comme engagement d’électrifier avec des panneaux solaires plusieurs villages autour du projet  et puis réaliser des projets de pisciculture et d’agriculture pour les villageois ».

Le potentiel solaire du Mali est très élevé, avec un rayonnement solaire moyen qui s’élève à 5-7 kWh/m2/jour, et une durée quotidienne d’éclairage solaire de 7 à 10 heures. Une technologie photovoltaïque peut réduire la vulnérabilité du Mali aux chocs extérieurs causés par la volatilité des prix des hydrocarbures d’un réseau interconnecté. Le consortium, selon Stéphane Bontemps, directeur général d’Acces infra Africa,  compte mettre à profit du Mali, leurs expériences afin de réaliser le projet le plus rapidement possible.

Le conseiller technique du ministère de l’Energie et de l’Eau, Tezana Coulibaly, se réjouit de l’annonce de cette bonne nouvelle « le besoin en électricité au Mali est là et la demande dépasse de loin l’offre »

En effet le besoin en électricité au Mali est grandissant.  Le nombre total de consommateurs d’électricité a augmenté en quatre ans (entre 2008 et 2012) de 43%. De même, les ventes d’électricité du Mali (EDM SA) ont augmenté à un taux moyen, estime les statistiques, de 6,6% par an au cours de la même période.

La centrale solaire photovoltaïque de Koutiala, une fois terminée, informe Stéphane Bontemps, fournira une énergie à prix compétitif par rapport à la moyenne du pays.

En plus de la grande volonté des autorités maliennes à développer le solaire au Mali depuis longtemps, pour le DG d’Africa invest,  ce projet solaire répond aussi à la question de la préservation l’environnement

« Le Mali est un pays fragile. Nous sommes l’un des premiers pays victime du changement climatique. Aujourd’hui il faut que nous puissions à terme changer complètement l’énergie fossile par l’énergie solaire, en la matière le pays est un pionnier. Le Centre régional d’énergie solaire (Cres) crée en 1960 au Mali est l’un des premiers centres de recherche en Afrique ».

L’enveloppe allouée à la réalisation au projet est estimée à 30 millions d’Euros.  Le contrat d’exploitation est sur 25 ans. Il est prévu que la centrale soit transférée à l’Etat malien.

Le taux national d’aces à l’électricité en 2012, selon les données, était de 27%, soit 55% dans les zones urbaines contre 12% dans les zones rurales.

Kadiatou Mouyi Doumbia.

 

 

Source: lesechos

Suivez-nous sur Facebook sur