Koulikoro : Renforcement des capacités des hommes de médias sur les dangers liés aux armes légères

Un atelier de renforcement des capacités des journalistes sur les dangers liés aux armes légères et de petit calibre, a ouvert ses travaux lundi à Koulikoro, sous la présidence du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Général Salif Traoré, a constaté l’AMAP.

Les participants vont échanger sur le rôle crucial de la communication dans la stratégie du secrétariat, les textes régissant le secrétariat permanent, les législations nationale, régionale et internationale sur les armes  signées et ratifiées par le Mali,  la rédaction des articles relatifs à la prolifération des armes légères, les éléments et supports audiovisuels pour la sensibilisation dans la lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres.

Le Général Salif Traoré a saisi l’occasion pour évoquer la problématique de la circulation des armes légères et de petit calibre dans notre pays.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a déclaré que « 97% de l’insécurité est causé par les armes légères » avant d’expliquer les réformes en cours  afin d’adapter le secteur des armes aux nouvelles mutations.

Le Général Salif Traoré a enfin invité  les uns et les autres à s’investir davantage pour la stabilité du pays pour  « Un Mali stable est profitable à tous les Maliens ».

Le secrétaire permanente de la lutte contre la prolifération des Armes légères, Colonel-major Néma Sagara, a pour sa part abordé également le danger de la circulation des armes légères et de petit calibre dans notre pays.

« Les armes existent partout au Mali où il ne passe pas un jour qu’on nous apporte qu’elles ont été utilisées par des groupes non identifiés pour commettre des exactions sur les populations », a déclaré Colonel-major Néma Sagara avant de préciser qu’elle demeure convaincue  que les hommes de médias ont un rôle majeur à jouer dans cette lutte contre les armes légères et de petits calibres.

AMAP

Suivez-nous sur Facebook sur