Téléchargez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play

Kayes : LES SPORTS EQUESTRES ET LA LUTTE FONT CAUSE COMMUNE

Samedi dernier, c’était la fête au stade Abdoulaye Makoro Sissoko de Kayes. Malgré une chaleur étouffante, les populations de la capitale des Rails sont sorties massivement pour être les témoins oculaires de deux grandes manifestations sportives : le gala de lutte et la course hippique.

fédération malienne luttes traditionnelle associées lutte combat dogon fmla

Les deux événements ont été organisés par la direction régionale de la Jeunesse et des sports et les ligues régionales de lutte et des sports équestres. A travers cette grande manifestation, indiquera le directeur régional de la Jeunesse et des sports de Kayes, Seydou Sangaré, les autorités veulent inciter les bonnes volontés de la région, notamment les opérateurs économiques, à soutenir la ligue régionale des sports équestres. Le président du conseil régional de Kayes et parrain de l’événement, Bandiougou Diawara abondera dans le même sens, en soulignant l’importance du sponsoring dans la promotion et le développement du sport. «Il faut faire renaitre ce sport à Kayes (sport équestre, ndlr) qui a disparu de notre répertoire au fil du temps», plaidera-t-il. «Le couple activités équestres et lutte est une vieille tradition ici à Kayes, voir au Mali. J’ose espérer qu’il en sera ainsi pour une promotion véritable de nos disciplines respectives», renchérira le président de la ligue régionale des sports équestres, Chérif Mariko. La participation des écuries d’autres localités de la région a donné un éclat particulier à l’événement. Le projet phare de la ligue régionale des sports équestres de Kayes, est l’aménagement du champ hippique situé dans la commune de Khouloum, sur la rive droite du fleuve Sénégal. Les acteurs des sports équestres de la région regrettent l’absence de compétitions dignes de ce nom depuis 30 ans, faute de sites appropriés. En 2002, le stade Abdoulaye Makoro Sissoko a été construit sur le site de l’ancien champ hippique qui abritait les compétitions locales. En attendant la construction du nouveau champ hippique qui coûterait 500 millions de Fcfa, la ligue des sports équestres souhaite un appui des autorités pour la poursuite des compétitions dans la capitale des Rails. Pour le gala de lutte, trois écuries étaient en lice : Légal Ségou, Bencounda, Diassa. Chaque écurie était représentée par cinq lutteurs. La première place (250.000F cfa) est revenue à Légal-Ségou qui a totalisé 42 points, devant Diassa (26 points) qui a empoché une enveloppe de 100 000 Fcfa. Quant à Bencounda (22 points), il a reçu la somme de 75 000 F cfa. Le gala de lutte a été supervisé par le directeur technique national (DTN) de la Fédération malienne de lutte et associés, Sinaly Tangara.

Bandé M. SISSOKO
AMAP-Kayes

 

Source: essor

Suivez-nous sur Facebook sur