JOURNEE INTERNATIONALE DES FEMMES : EUCAP Sahel Mali souligne le rôle des femmes au sein des forces de sécurité intérieure (FSI).

Egalité des sexes et non-discrimination sont des valeurs fondamentales de l’UE : EUCAP a donc saisi l’opportunité de cette journée pour rappeler le droit des femmes à la sécurité, mais aussi la place qu’elles doivent occuper au sein de la police, la gendarmerie et la garde nationale du mali au titre  de l’égalité des sexes mais aussi de la plus-value qu’elles apportent au service des populations.

 

Jeudi 7 mars 2019, était une journée riche en couleur au sein de la mission pour valoriser celles qui font preuve de bravoure au sein des FSI. Une centaine de participants, membres de la Gendarmerie, de la Police, de la Garde Nationale, de la mission EUCAP et de la société civile ont échangé sur les conditions de la femme en général et de celle en uniforme en particulier. Une occasion de débattre également du rôle et de la participation des femmes sur les défis et les opportunités.

Au Mali, des progrès importants ont été enregistrés. A cet égard, la nomination des Points Focaux Genre au niveau national et au sein de toutes les forces a permis des progrès significatifs au cours de l’année écoulée.

Ainsi, la Police nationale a doublé la part des femmes dans son recrutement, passant de 13 % en 2017 à 26 % en 2018. La Gendarmerie, quant à elle, a mis en place en janvier 2019 un Comité Genre au niveau national, et des Pôles d’enquête sur les Violence Basées sur le Genre (VBG) dans ses unités.

A son niveau, et conformément à son rôle d’appui aux trois forces de sécurité intérieure, EUCAP a accompagné ses partenaires dans ces démarches de promotion du rôle des femmes, a effectué des travaux d’aménagement des infrastructures afin de répondre aux besoin des personnels féminins, et renforcé sa collaboration avec les associations, la société civile et les organisations internationales en la matière.

Cette matinée, organisée en partenariat avec l’Institut Malien de Recherche Action pour la Paix (IMRAP), a été ouverte par le Chef de Mission EUCAP, par ces quelques mots : « Nous célébrons aujourd’hui la journée internationale de la femme avec pour objectif que demain, chaque jour soir le jour des femmes ».

Les participants ont tout d’abord débattu sur les violences sexuelles dans les conflits et l’autonomisation financière des femmes. Puis, après projection de films sur des personnels féminins en action, la Capitaine Assitan KANIKOMO, commandante la Brigade Mobile de Gendarmerie de Bamako et le Maréchal des Logis Niagalé DOUMBIA, cheffe de la Brigade Cynophile de l’aéroport de Bamako, les participants ont réfléchi sur la place des femmes dans les forces de sécurité intérieures. Il ressort de la journée d’échange qu’il est indispensable de briser le silence sur les VBG et de changer les mentalités sur les conditions de la femme. Hommes et femmes doivent se donner la main pour l’atteinte des objectifs visant à lutter contre les VBG.

Cet évènement, auquel était associé le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, a été clôturé par une intervention du Directeur Général de la Gendarmerie nationale.

« Avec les femmes, on est meilleur et plus efficace » dixit Philippe RIO, chef de mission EUCAP Sahel Mali.

Source : eucap-sahel-mali.eu

Suivez-nous sur Facebook sur