Jeunesse musulmane et citoyenneté: les directives de l’UJMMA

Les rideaux sont tombés sur la semaine citoyenne de la jeunesse musulmane du Mali, ce 3 mars 2019, au terrain Chaba de Lafiabougou. Initiée par l’Union des jeunes musulmans du Mali (UJMMA), cette semaine qui s’est déroulé du 23 février au 3 mars 2019 avait pour objectif de contribuer à la réconciliation et à la cohésion sociale. Il s’agissait également de contribuer à la stabilité du pays, à la promotion de la citoyenneté et à la sauvegarde de nos valeurs sociétales et religieuses.

Cette semaine a été marquée par l’organisation de plusieurs activités dans le District de Bamako et certaines localités de l’intérieur du pays. Parmi les plus importantes, on note l’organisation d’une journée de formation de 100 jeunes musulmans aux notions de citoyenneté, de secourisme et de protocole et les animateurs des émissions religieuses sur le journalisme sensible aux conflits ; l’organisation des débats de sensibilisation radiophoniques et télévisés sur la paix, la réconciliation et le vivre ensemble dans toutes les régions du Mali et Bamako avec les personnalités religieuses et traditionnelles de renommées. Aussi, faut-il noter l’organisation d’une journée de salubrité et d’assainissement dans certaines mosquées, à travers les différentes communes du district ; une grande séance d’exhibition d’arts martiaux ; et une grande cérémonie de clôture des activités de la semaine par un grand prêche.

Également, la semaine a été une occasion pour l’UJMMA et ses démembrements d’organiser une journée de salubrité et d’assainissement dans certaines mosquées à travers les différentes communes du district tenue le dimanche 3 mars 2019 ; une grande séance d’exhibition d’arts martiaux le jeudi dernier sur le terrain Chaba de Lafiabougou qui regroupé plus de 150 karatékas dans 4 disciplines.

Par ailleurs, il est prévu d’organiser une journée de formation de 100 jeunes musulmans aux notions de citoyenneté, de secourisme et de protocole ainsi que la formation des animateurs des émissions religieuses sur le journalisme sensible aux conflits, le samedi 09 mars 2019 au carrefour des jeunes de Bamako.

À la clôture de la semaine, le président de l’UJMMA, Mohamed Macky BAH, a souligné que dans le contexte actuel de notre pays, secoué par des crises et tensions de tout genre, les Leaders religieux notamment jeunes, porteurs des valeurs religieuses et sociétales, constituent un maillon important dans la sensibilisation et l’éducation de la population. Leur implication dans les activités de citoyenneté, de paix et de réconciliation, dit-il, est un espoir et une garantie de mobilisation des citoyens à faire face à leurs obligations vis-à-vis de la nation.

« Il y a lieu notamment de cultiver sans relâche l’idée de notre islam soudanais, pacifique, tolérant, convivial, à même de réconcilier l’ensemble des communautés nationales avec eux-mêmes et avec leur histoire », a-t-il indiqué.

À l’imam BAH d’inviter les jeunes à se mobiliser pour édifier une paix durable et garantir la quiétude des populations. Pour ce faire, il faut des jeunes et des bonnes volontés engagés, des citoyens maliens déterminés à défendre l’unité nationale, la cohésion sociale et le vivre ensemble.

« Il urge que les Maliens de toutes confessions et d’horizons divers regardent dans la même direction en vue de dialoguer, raisonner et mobiliser large pour Mali. D’où, l’initiative de semaine citoyenne de l’UJMMA pour la paix et la réconciliation », a-t-il prévenu.

Par Abdoulaye  OUATTARA

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook sur