INTEGRITY ICON MALI 2019 : Dr Coulibaly Aminata Goïta élue «fonctionnaire intègre» de l’année

La santé est l’un des secteurs où l’impact de la corruption, de la cupidité et d’autres formes de malversation est le plus dramatique. Et la tentation y est très forte avec des proches de malades désemparés et prêts à tout pour les sauver.  Y résister demande une conviction forte tout en s’accrochant à des valeurs pour sauver son honneur et sa dignité. Ce à quoi est parvenue Dr Coulibaly Aminata Goïta élue samedi (23 novembre 2019) «Integrity Icon Mali 2019» lors d’une soirée-gala organisée à l’Hôtel de l’Amitié par AccountabilityLab-Mali (ALAB-MALI). Le médecin chef du district sanitaire de Sikasso succède ainsi à Dr Malick Coulibaly nommé ministre de la Justice, Garde des Sceaux, cinq mois après son sacre en décembre 2018.

«Emprunter le chemin de l’intégrité, c’est signer un pacte avec Dieu qui est un cocontractant infaillible» ! L’une des convictions qui sous-tend les combats menés par Dr Malick Coulibaly, lauréat de «Intergrity Idol 2018» (devenue cette année Integrity Icon). Pour lui, l’intégrité, l’honnêteté, la probité morale requiert de se «battre contre soi pour maintenir le cap».

Des valeurs dont ont fait leurs les quatre finalistes de la 4e édition de «Integrity Icon Mali» d’Accountability Lab-Mali (ALAB/Mali). Il s’agit de Mme Coulibaly Mariam Bamba (conseillère pédagogique chargée de la scolarisation des filles au CAP de Dioïla) ; M. Abdoulaye Diakité (agent technique des Eaux et Forêts à Koro/Mopti) ; M. Issa Traoré (coordinateur de Centre-EDM SA de Diré/Tombouctou) et Dr Coulibaly Aminata Goïta (médecin cheffe du District sanitaire de Sikasso). Après dépouillement des votes en ligne et par SMS ainsi qu’après les points attribués par le panel des experts présidé par le doyen Daouda Tékété, c’est Dr Coulibaly Aminata Goïta qui a largement remporté le trophée de cette 4e édition. Des résultats proclamés par l’huissier de justice Cheick Oumar Kané.

Première femme médecin cheffe du district sanitaire de Sikasso, depuis octobre 2018, cette dynamique Dame s’est révélée comme un vrai leader qui est en train de gagner son pari de redynamiser son district avec des initiatives comme cette rencontre hebdomadaire chaque mardi avec tous les chefs des différentes unités. Ponctuelle et pragmatique, Aminata Goïta est qualifiée par ses collègues de cheffe exemplaire qui ne se limite pas à confier des tâches, mais s’assure également de leur exécution correcte. Et sait allier rigueur et respect, courtoisie pour éviter les frustrations inutiles et fréquentes dans l’administration malienne.

«Une consécration bien amplement méritée. Cette Dame est foncièrement et entièrement engagée pour la santé publique, notamment dans le cercle de Sikasso», a témoigné un responsable de la direction régionale de la Santé de la 3e région qui a requis l’anonymat.

L’intégrité, une valeur indispensable pour réinstaurer la confiance entre gouvernants et gouvernés

La cérémonie organisée samedi dernier (23 novembre 2019) à l’Hôtel de l’Amitié a enregistré la présence de nombreuses personnalités dont M. Amadou Thiam, ministre chargé des Reformes institutionnelles et des relations avec la Société civile. Elle a été marquée par des témoignages et surtout la projection d’une vidéo sur cette activité phare d’AccountabilityLab/Mali depuis 2016.

«La confiance se mérite. Je prie chaque jour pour ne pas trébucher. Cela n’est pas encore arrivé et je prie Dieu que cela n’arrive jamais», a souligné le lauréat de 2018, M. Malick Coulibaly, nommé ministre de la Justice, Garde des Sceaux, 5 mois après son sacre. L’homme qui, depuis deux à trois mois, a engagé une répression féroce contre la corruption  reconnait être adossé à sa foi et à ses convictions.

Le directeur-pays d’ALAB-Mali, M. Moussa Kondo, a rappelé que cette campagne 2019 a été menée sur le terrain par près de 1100 volontaires de Gourma-Rharous à Kayes. Et d’assurer le ministre Malick Coulibaly et son équipe que son organisation est résolument engagée derrière eux dans la lutte qu’ils viennent d’engager contre la corruption et la délinquance financière. «Nous les soutiendrons sans réserve tant qu’ils sont engagés dans ce noble et patriotique combat», a promis M. Kondo.

«Integrity Icon est l’une des initiatives les plus innovantes financées par notre pays au Mali», a souligné l’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Mali, Jolke Oppewal. Pour le diplomate, la promotion des droits de l’Homme et la l’intégrité sont deux domaines où les changements sont nécessaires dans notre pays. Et de l’avis de Jolke Oppewal, «l’intégrité doit être une valeur commune à toutes les couches socioprofessionnelles du pays» pour sortir le pays de l’impasse actuelle. Il a souligné la satisfaction de son pays et son soutien aux actions récemment engagées par la justice malienne contre la corruption et la délinquance financière.

«La corruption est un facteur important d’interruption du contrat de confiance entre gouvernants et gouvernés… Ces hommes et femmes qui sont célébrés chaque année par Integrity Icon  doivent être des références morales pour toute la société malienne», a souhaité l’ambassadeur des Pays-Bas au Mali.

Pour son homologue du Canada, M. Louis Verret, le gala du samedi soir est «la consécration d’une initiative innovante contre la corruption». Une lutte que le Canada accompagne par son soutien au Bureau du Vérificateur Général (BVG) ainsi qu’au Pôle économique et financier chargé de la répression de ce fléau. Pour le diplomate canadien, chaque fonctionnaire doit véhiculer les valeurs démocratiques de transparence, d’intégrité, de dévouement, de loyauté, de rigueur… pour mériter de la patrie.

Comme l’a rappelé le ministre Malick Coulibaly dans le documentaire projeté lors du gala du couronnement de  l’Icône 2019, «l’intégrité fait partie des valeurs de la tradition africaine… La course effrénée derrière la fortune ne mène souvent à rien de bon pour l’individu…».

Autant alors nous accrocher à des valeurs positives, à des principes et à des convictions comme les quatre finalistes célébrés samedi dernier, notamment Dr Coulibaly Aminata Goïta.

Moussa Boll

Source: Le Matin

Suivez-nous sur Facebook sur