Insécurité : En dépit des attaques terroristes, IBK continue son aumône à certains soldats!

L’insécurité n’a apparemment pas le caractère résiduel que lui avait donné la Cour Constitutionnelle en 2017 en vue de faciliter la tenue du referendum prévu. Au contraire, des groupes criminels et non identifiés sèment la désolation en certaines localités du pays. Les attaques sont systématiquement dirigées contre nos forces de défense et de sécurité, principalement, au niveau des postes.

Après le drame dans le cercle de Diéma, deux semaines plus tard, ce 07 novembre 2018, à  20h21, le poste de péage de Sienso, dans le cercle de San, a été ciblé.  Ledit poste de péage est situé à 14 km de la ville San. Selon des témoins, les assaillants étaient armés, au nombre de 04 éléments, tous habillés en boubou, évoluant sur trois  motos, ont attaqué le poste sans faire des victimes. Un gendarme et un péagiste seraient portés disparus pour le moment. Une grosse panique s’est propagée dans les localités environnantes de la ville de San.

Pendant ce temps, nous apprenons de nos sources que sur ordre du président de la République Ibrahim Boubacar Keita, les FAMas, au nombre de 15 en mission en France, qui ont participé à la prise d’arme des festivités à REIMS pour la commémoration de la grande guerre, auraient reçu chacun 1000 Euros comme prime spéciale. Les dits militaires doivent retourner le 09 novembre 2018 au Mali.

Figaro mali

Suivez-nous sur Facebook sur