Insécurité au centre et au nord du pays : Les femmes de Kati expriment leur ras-le-bol

Ce vendredi matin vers 08h, les femmes de Kati ont marché de la Mairie de Kati au carrefour de Sananfara. Pour dénoncer la mort de trop et exprimer leur soutien aux FAMA.

            ”  Nous avons marre marre de voir le sang couler chaque jour. Trop c’est trop, il y a trop de morts”, dit une manifestante. Dans la foulée, l’on pouvait entendre des mots comme ” nous ne voulons plus de Minusma et Barkhane. Nous souhaitons plutôt l’aide de la Russie. Nous implorons également Ibrahim Boubacar Keita, que s’il n’est pas capable de bien gouverner, qu’il démissionne. A quand la fin de ces tragédies ? Nous souhaitons le retour de nos maris et de nos fils. Nous ne voulons  plus de leurs sacs de riz et de mil après avoir sacrifié nos enfants et nos époux. Que les généraux et les colonels quittent les bureaux climatisés pour le nord ”

Par ailleurs, les femmes n’étaient pas seules. Elles étaient soutenues par des hommes. Interrogé par nos soins, un homme nous dit ceci dans l’anonymat : ”  nous ne voulons plus l’aide de la MINUSMA et de Barkhane car ça n’a rien apporté de bon. Nous demandons à l’autorité malienne de radier les forces européennes, dans le cas contraire on s’en charge “.

Quant à la jeunesse, le président des jeunes de Kati dit que les jeunes sont prêts à accompagner les femmes jusqu’à l’obtention d’un meilleur résultat de la part du Président de la République.

En un mot, après des centaines de morts avec de nombreuses veuves et d’orphelins, les femmes de Kati sont massivement sorties ce vendredi 08 Novembre pour exprimer leur ras-le-bol. Et pour l’occasion, elles ont indiqué qu’elles sortiront tous les vendredis jusqu’à satisfaction. Alors, attention, Kati n’est-il pas en train de faire peur à Bamako !

Yacouba TRAORE

Source: Zénith Balé

Suivez-nous sur Facebook sur