IBK – HAÏDARA : LES NON-DITS D’UN DIVORCE; l’un des animateurs arrêté chez le Prêcheur

Rien ne va plus entre IBK et Ousmane Cherif Madani Haïdara et non moins Président du HCIM ! Une brouille étalée au grand jour à la faveur de la célébration du Maouloud. Le célèbre Prêcheur a mis l’instant à profit pour saluer et remercier la présence du chef de l’Etat auxdites festivités, mais aussi et surtout, pour rappeler la promesse non encore tenue relative aux 150 Hectares du visiteur. Ceci n’est pourtant que la face visible de l’iceberg de la discorde entre les deux hommes.
 
Le Président du Haut Conseil Islamique (HCIM) a juste attendu le temps pour le visiteur de se retirer ce samedi 16 novembre 2019 au stade du 26-Mars, pour rappeler à son auditoire qu’il (IBK) n’a pas tenu sa promesse d’il y a deux ans et relative à l’octroi d’une superficie de 150 Hectares en Titre foncier.
En d’autres temps, l’hôte aurait passé la peccadille sous silence et se réjouir de la seule présence de l’illustre visiteur à ses côtés
 
. Il en fut d’ailleurs ainsi, l’année précédente (2018), la promesse étant faite en décembre 2017.
Mais là, l’Hôte rappela à bon escient, qu’il n’a pas respecté ses engagements et que lui, renonçait par conséquent aux 150 hectares ! Les temps ont visiblement changé. Les hommes aussi !
Cette boutade du célèbre Prêcheur a le mérite de rappeler que les deux personnalités ne sont désormais plus en odeur de sainteté.
Dans la même veine, un autre incident est venu confirmer la tendance : un assaillant arrêté et suspecté d’appartenir à un groupe terroriste, a été exposé sur les écrans de l’ORTM et portant le badge imprégné de la photo du Guide d’Ançar-dine. Comme pour dire que le présumé terroriste en question est membre de cette organisation appartenant au Président du Haut Conseil islamique.
Et après diffusion, les responsables de l’ORTM se sont confondus en excuses chez le Guide visiblement offensé. Ce dernier n’a, évidemment pas manqué de clarifier sa position sur sa chaine de télévision (Chérifila) non sans émettre des remarques voire des soupçons de tentatives de dénigrement de la part du pouvoir en place en réaction à ses récentes critiques à l’endroit d’IBK. Mais comment diable la situation s’est-elle aussi vite détériorée ?
 
L’arrestation d’un animateur à Banconi dans l’antre d’Ançardine nonobstant l’intervention du Prêcheur
 
C’est au quartier Banconi, au domicile du président du HCIM où il avait trouvé refuge et protection qu’un des animateurs de la télévision Chérifila, aujourd’hui aux mains de la justice, a été arrêté. Et ce, malgré l’intervention du maître des lieux auprès du président IBK.
Il nous revient que le suspect, vivement recherché par la justice pour outrage, a été localisé, à travers son téléphone, chez le Guide d’Ançardine. Aux policiers, un soit-transmis et un mandat d’amener en bonne et due forme ont été donnés. Ne restait plus qu’à ces derniers d’aller le cueillir.
Sur place, le Maître des lieux aurait tenté d’obtenir une intervention du Président IBK en personne, afin d’éviter l’humiliation et à son protégé et à lui-même ! Sans succès, apparemment, puisque le refugié fut arrêté et amené manu militari. Il est vrai qu’IBK s’est engagé à ne guère perturber le fonctionnement de la justice. Ceci milite en sa faveur ici ! Mais quelle humiliation !
L’incident, en tout état de cause, semble avoir contribué à détériorer davantage les relations avec IBK. On connait la suite.
Une éventuelle réconciliation entre les deux hommes est-elle encore possible ? Le doute est recommandé !
Batomah Sissoko
Source: journal le Sphinx

Suivez-nous sur Facebook sur