Humanitaire : L’ADSC se transforme en ONG

L’ONG Association de développement pour servir la communauté a officiellement lancé ses activités ce samedi 27 juillet à l’hôtel l’Amitié de Bamako. ONG humanitaire ayant pour but de venir en aide à la population dans le besoin des services de base, ce nouveau statut permettra à l’ADSC de mieux servir la communauté. La cérémonie de lancement était présidée par le représentant du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.

 

Créée le 7 décembre 2008 à Gao et transférée à Bamako en 2015 à cause de l’insécurité qui sévit dans la région, l’Association de développement pour servir la communauté (ADSC) est une association caritative, apolitique à but non lucratif. Elle s’est donnée comme mission d’apporter de l’aide et de l’assistance aux couches démunies de la population tout en soutenant les efforts du développement communautaire, économique, culturel de l’ensemble des populations maliennes.

“L’essence de l’ONG ADSC, c’est pour répondre aux besoins des populations dans le cadre du développement communautaire, mais aussi lutter contre le sous-développement. Nous intervenons, entre autres, dans le domaine de l’éducation, de la santé, du secours humanitaire. Et cela, pratiquement dans toutes les régions du Mali”, a souligné le directeur général de l’ONG, Mohamed Ag Agaly.

Après 11 ans d’activités intenses et constantes qui ont abouti à l’élargissement du cadre de travail, et la diversification de ses domaines d’intervention, et par réponse aux exigences de sa nature, l’association a signé le 19 juin un accord cadre n°001586 avec le gouvernement du Mali à travers le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Elle prend ainsi la dénomination de l’ONG Association de développement pour servir la communauté.

Plusieurs domaines d’intervention

L’hydraulique : il s’agit là d’apporter de l’eau potable à la population à travers des adductions (châteaux, forages, pompes manuelles ou puits à grand diamètre). De sa création à nos jours, l’ADSC a réalisé des dizaines de points d’eau à travers le pays.

Dans le domaine de la santé, elle a construit et équipé des cases de santé. Courant 2018, elle a construit dix dispensaires avec équipements. Elle s’occupe également de la prise en charge des malades de paludisme et de la cataracte chaque année. En 2018, l’association a effectué une opération gratuite de 280 malades.

Dans le domaine de l’éducation, elle intervient dans la construction de salles de classes avec fournitures scolaires tout en prenant également en charge des frais scolaires des enfants nécessiteux.

Le parrainage des orphelins est aussi un des volets phares de l’association. A ce jour, plus de 600 enfants en ont bénéficié. Sur le volet social, l’ADSC a construit des logements sociaux pour des familles démunies. Elle fait des dons périodiques aux familles nécessiteuses : comme des machines à coudre, des motos et vélos pour handicapés, des distributions de vivres. Elle a créé des projets sociaux de développement générateurs de revenus à long terme.

Parlant du culte, 110 moquées ont été construites et équipées au cours de l’année 2018. Pendant les mois de ramadan, l’ADSC organise des séances de ruptures collectives du jeûne tout au long du mois et des abattages et distribution de viande pendant la Tabaski.

“Ce que j’ai vu mérite d’être porté à un niveau beaucoup supérieur. Il mérite d’être connu par tous les Maliens. Rarement je vois une ONG s’engager de la sorte pour la cause des populations. Toutes ces réalisations que je viens de voir ne doivent pas passer sous silence. En ma qualité de chargé de mission au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, chargé des ONG, vous m’avez émerveillé”, s’est réjoui le représentant du ministre aux termes de la projection d’une vidéo sur les réalisations de l’ONG.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur