Hiver: une aubaine pour les vendeurs de pull.

Depuis le 31 Décembre 2019, la capitale malienne vit une fraîcheur qui ne laisse personne indiffèrent. Une situation qui influence les habitudes vestimentaires de la population qui se ruent maintenant vers les habits lourds, communément appelés «les pull-over» ou manches longues pour se protéger du froid.

Qui dit froid, dit poussière, fraîcheur, vent fort, entraînant son lot de maladies. Pour s’en protéger, tout le monde (bébé, enfant, jeune, vieux, homme et femme) porte des pulls à la maison ou dans la circulation.

Ainsi, en cette période de froid, les grandes artères de Bamako sont transformées en point de ventes de pull ou blaser. Les vendeurs de pull, gants, chaussettes se frottent bien les mains.

En effet, avec 200 FCFA, on peut s’offrir une paire de gants venant d’une friperie. Quant au pull, les prix varient entre 750,1 000 ou 1 750 FCFA. Concernant les blazers qui sont un plus chers, il y en a pour toutes les bourses et pour toutes les couches de la société au marché de friperie de Bamako «woro-cour» (cour de vente de cola) sise en face du CHU Gabriel Toure. Là, femme et homme se bousculent pour se procurer les meilleurs. D’autres parcourent le long des allées, à la recherche de pull pour leurs enfants.

Assise sous un parasol, les deux mains chargés, Djénebou, une jeune dame fait appel à la clientèle avec de petites chansons dédiée à la fraicheur.

«Chaque année, de Décembre à Février, je commence la vente de ces types d’habit. Aujourd’hui, rien que de 10h à 15h, j’ai vendu pour 23 500 FCFA. Homme ou femme, fille ou garçon, j’ai toute sorte de clientèle qui sont passés. Chemises, Pull, jogging, ou blazers ce sont les vêtements en vogue en cette saison », nous raconte Djénébou.

Toutefois, reconnait-elle, certes se sont les vêtements très prisés en cette période, mais par rapport aux années précédentes, les marchandises se sont écoulées plus vite, car le froid a tardé cette année.

Assitan Siga FADIGA

 

Source: Bamako News

Suivez-nous sur Facebook sur