Grève des services financiers des ministères: LE SYNDICAT ÉVALUE SON ACTION

La Coordination des comités syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS, des DFM de la primature et des départements ministériels a tenu une assemblée générale, hier à la Bourse de travail, pour évaluer la grève de 19 jours en cours depuis le lundi 1er avril. Le coordinateur desdits comités, Issa Sinayoko qui animait la rencontre, en a aussi profité pour échanger avec sa base constituée de «52 services».

 

Rappelons que cette coordination demande que le décret n° 2018-0541/P-RM du 5 juillet 2018 qui accorde des avantages aux travailleurs du plan, du budget et du contrôle financier, soient en intégralité élargis aux personnels de la DAF, des CPS et des DFM de la primature et des départements ministériels. Car « nous faisons les mêmes tâches », selon M. Sinayoko. Les grévistes plaident que le décret n° 2018-0653/P-RM du 8 aout 2018 accordant des avantages aux travailleurs du ministère du Travail et de la Fonction publique soient aussi élargis en intégralité aux personnels des DRH des autres départements ministériels.

Aussi exigent-ils que la prime de sujet pour risque soit ramenée à 25% du salaire au lieu de 10% pour le personnel de la DAF et des DFM de la primature et des départements ministériels.

Le coordinateur, Issa Sinayoko a invité ses camarades à redoubler d’ardeur et d’efforts «dans la longue course de trois semaines qu’ils viennent d’entamer», avant de sonner la mobilisation de tous pour l’atteinte des objectifs escomptés.

Aichata Dilaye  CAMARADINI

L’Essor

Suivez-nous sur Facebook sur