Formation en Coupe et couture : Sortie de la 13ème promotion du Centre social de Humanity First

Le Centre social de formation professionnelle en coupe et couture de Humanity First à Djelibougou a abrité, le jeudi 24 juin 2021, la cérémonie de sorite de sa 13ème promotion, en présence du Directeur pays de Humanity First, S. Waleed Ahmad, du président de l’Association internationale des architectes et ingénieurs de Ahmadiyya, du représentant de Jama’at Islamique Ahmadiyya au Mali, Jaffar Ahmad Butt, du Maire de Djélibougou, Fodé Mamadou Konaté et du représentant du ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Moussa Sanogo.

 

Quarante-huit (48) élèves dont 46 filles et 2 garçons viennent d’obtenir leurs diplômes après 3 ans de formation au Centre social de formation professionnelle en coupe et couture de Humanity First, en présence des parents, des amis et des encadreurs. Dans son allocution, le Directeur dudit centre, Fodé Soumaré, a tout d’abord expliqué que son centre est un espace d’autonomisation et d’épanouissement des jeunes, non seulement par une formation technique leur permettant de s’insérer dans la vie active, mais aussi de favoriser le développement de la personne à travers l’acquisition des compétences de vie telle que l’entrepreneuriat et le leadership. Selon lui, l’objectif du centre est de donner des alternatives aux filles en déperdition  scolaire. Il s’agit, pour lui, de donner une seconde chance aux femmes pour développer en elles le sens de la persévérance, du combat pour leur propre épanouissement. « C’est ainsi qu’elles passeront du statut de dépendante à celui d’actrices autonomes», a-t-il indiqué. Avant d’ajouter que le centre a une tradition d’exigence et d’excellence pour décerner son attestation. Toutes choses qui ont suscité l’abandon du centre par certaines élèves. Pour lui, cela témoigne le mérite des récipiendaires   et leur endurance et courage durant la formation.  « Vous avez relevé des défis importants et nous sommes convaincus que vous saurez faire de même tout au long de votre future carrière professionnelle», a-t-il dit.

Pour sa part, le représentant du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Moussa Sanogo, a révélé que la coupe et couture est une filière porteuse de l’artisanat si elle est bien encadrée. Selon lui, cette formation peut permettre au bénéficiaire de se prendre en charge un jour et par ricochet prendre d’autres personnes en charge  à travers les retombées de son travail. Par ailleurs, il s’est réjoui de l’intérêt de cette formation dispensée par le centre pour l’autonomisation des jeunes et il a rassuré les responsables du centre que l’accompagnement de son département ne fera pas défaut.

A la fin de la cérémonie, les 10 meilleures élèves ont été récompensées, chacune, avec une machine à coudre pour favoriser leur insertion socio-professionnelle. Pour ce qui concerne les autres classes de 1ère et 2ème années, une autre distinction a été décernée au 2 premières de chaque classe pour les cours du matin et du soir, soit 4 élèves par classe.

Moussa Dagnoko

SourceLe républicain mali

Suivez-nous sur Facebook sur