Fête de l’Unité africaine : LE LYCÉE YOUCHAOU DE KALABANCORO REMPORTE LA COMPÉTITION SCOLAIRE

Dans le cadre de la célébration de la fête de l’Unité africaine, le 25 mai, la Tour de l’Afrique organise chaque année depuis 4 ans un concours scolaire dénommé : « Parcours pédagogique pour une meilleure connaissance de l’Afrique ».


La grande finale de la 4è édition s’est déroulée samedi dernier à la direction de la Tour de l’Afrique sise à Faladiè entre les lycées de Barouéli et Youchaou de Kalabancoro sous la présidence de Yamoussa Fané, conseiller technique, représentant le ministre de la Culture. Mme Maïga Mariam Maïga, directrice de la Tour de l’Afrique et le chef d’escadron Mamadou Sidiki Konaté, directeur général de l’Anaser ont également pris part à cette édition. On notait la présence de Mme Khady Ngom, présidente du jury et conseillère technique au ministère de la Culture, des directeurs des services centraux et plusieurs ambassadeurs accrédités ainsi que les élèves des 12 établissements en compétition et leurs encadreurs.
L’objectif de ce projet scolaire est de sensibiliser et informer les jeunes sur les potentialités et les menaces du continent.
Il a mis en compétition 12 établissements scolaires sur l’art plastique, la poésie et la connaissance sur l’Afrique. Ils sont venus de Bamako, Dioïla, Barouéli Ouélessébougou, Ségou et Gao. 240 élèves ont pris part aux différentes activités du parcours pédagogique qui ont permis de les sensibiliser sur les fléaux des stupéfiants, l’impact négatif des réseaux sociaux, l’insécurité routière, la migration illégale et l’autonomisation des femmes. La compétition s’est déroulée en deux étapes.
La première a concerné l’utilisation du parcours pédagogique et une série de questions étaient posées en direct aux différents candidats lors de la grande finale. Les étapes étaient évaluées par un jury composé d’éminentes personnalités du monde de l’art et de la culture comme Pr Mamadou Baní Diallo. « Nous ne sommes nullement surpris pour l’intérêt que la jeunesse manifeste à l’endroit de la culture », a souligné Yamoussa Fané. La vocation de la Tour de l’Afrique est de soutenir le panafricanisme et la politique nationale de l’intégration nationale et internationale. Cette 4è édition du parcours pédagogique a montré que plus qu’un monument, la Tour de l’Afrique est un carrefour culturel où les jeunes apprennent à se connaître, à vivre ensemble et à concourir sainement pour approfondir leurs connaissances sur le Mali et l’Afrique. Mme Maïga Mariam Maïga a révélé que « c’est une fierté de recevoir tous ces élèves pour connaître l’Afrique et particulièrement le Mali ». Elle a rappelé que les jeunes sont l’avenir et qu’ils doivent être formés comme l’adage qui dit « Qui sème de bonne graine, s’attend à une belle moisson ». « En ce 25 mai, nous célébrons le sang qui coule dans nos veines, nous célébrons ce que nous avons toujours été, nous célébrons ce que nous sommes, nous célébrons ce que nous resterons à jamais… bref nous célébrons tout simplement l’Afrique », a expliqué Mme Maïga. La grande finale disputée entre le lycée de Barouéli et celui de Youchaou Traoré de Kalabancoro a tourné à l’avantage du deuxième. Rappelons que la compétition a été marquée par la présentation de poèmes par les élèves, la remise de plusieurs prix et des kits scolaires.
Les lauréats ont reçu des enveloppes symboliques, des trophées et des kits scolaires.
Le directeur de l’Anaser a offert un casque à chaque lauréat en leur demandant d’être des ambassadeurs auprès de leurs parents et collègues pour une bonne conduite dans la circulation.
Amadou SOW

Source: L’Essor- Mali

Suivez-nous sur Facebook sur