Fête de l’armée malienne : Une enveloppe plus de 2 milliards de FCFA offerte aux femmes veuves.

20 janvier 1961-20 janvier 2021, l’armée malienne a 60 ans. En cette circonstance, le chef de l’état, Bah N’Daw, a présidé aujourd’hui à la cérémonie de prise d’armes au Camp Soundjata de Kati. C’était en présence du Premier ministre, Moctar Ouane, du chef d’état-major général des armées, le général Sidi Diarra, des membres du gouvernement ainsi que des présidents des Institutions de la République.

C’est aux environs de 9 heures que le véhicule de commandement du chef de l’Etat s’immobilisa sur la Place d’armes de Kati. A sa descente, Bah N’daw a été accueilli par le Premier ministre. Aussitôt, le chef suprême des armées a procédé au dépôt de la gerbe de fleurs au pied du moment dédié aux morts, avant de passer en revue les troupes.

Juste après, Bah N’Daw a procédé à la remise officielle des chèques géants au ministre de la Défense et des Anciens combattants, le colonel Sadio Camara.

«Donc, une armée réhabilitée, une armée en requalification avec des hommes déterminés, une armée équipée aux dernières techniques en la matière (air, sol et fleuve) pour faire face aux différents défis auxquels nous sommes confrontés», a déclaré le ministre de la défense.

Et c’est pour cela, poursuit-il, le gouvernement vient d’offrir 2 milliards 266 millions de FCFA à 91 familles des militaires tombés sur le champ de l’honneur.

Il  a salué l’engagement des Forces Armées Maliennes. “Au péril de leur vie, ils défendent l’intégrité du territoire national, les personnes et leurs biens” a-t-il ajouté. Il a également réaffirmé la disponibilité et la volonté des plus hautes autorités du pays de doter l’Armée malienne des moyens nécessaires pour assurer sa mission régalienne de  défense de la Patrie, le Mali.

Par ailleurs, le Colonel Sadio CAMARA a annoncé la pose de la première pierre du tout premier Hôpital militaire du Mali, ce 20 janvier 2020 à Banankoro, cercle de Kati.

En plus, le colonel a annoncé que l’effort d’équipements va continuer. «Nous irons partout où besoin sera pour que notre armée soit la mieux qualifiée possible.

Je l’ai souvent dit, l’armée, c’est l’outil de décision politique d’un pays», a rappelé le chef de l’Etat. « Dans le contexte du Mali, s’il y a un besoin important aujourd’hui à la quiétude des populations, c’est bien la question de la paix et de la sécurité. «Ce que nous avons vu ce matin, peut rassurer tout le monde…», a-t-il conclu.

Gaoussou Kanté

Suivez-nous sur Facebook sur