Vente de carburant par des militaires à Sogoniko : Des soldats interpellés par la gendarmerie et remis à la police militaire.

Les maliens sont souvent révoltés par les décisions de radiation prises à l’encontre de certains soldats maliens. Les actes que certains militaires posent sont indignes de la mission et de la fonction des armes.

Le Figaro du Mali, dans les coulisses de ses investigations, découvre que des hommes en tenue (militaires pour nos sources) s’adonnent à la vente clandestine du carburant destiné aux troupes.

Le samedi dernier, à Sogoniko, des témoins ont aperçu des soldats dans une station venus vendre du carburant. Aussitôt, poursuivent nos sources, la Brigade de gendarmerie de Faladie a été alertée.

Avec promptitude, confirment nos sources, ces militaires ont été appréhendés et remis à la police militaire. Les questions sont encore nombreuses et inquiétante.

Pourquoi au moment où l’armée se fait décimer par les terroristes, d’autres sont toujours engagés dans des actes aussi graves? Qui les a mis en mission en pleine capitale malienne? Depuis combien de temps de tels actes existent?

Devant le parlement, le Ministre Ibrahim Dahirou Dembélé a regretté que l’armée soit le point de chute de ceux qui semblent échouer dans la vie. Il a soutenu que l’armée ne peut redresser personne. La moralité et la responsabilité doivent être cultivées en famille.

La collaboration des populations de Sogoniko a permis d’arrêter ces éléments. Il faudrait que la même dynamique se poursuive contre tout suspect et partout au Mali. La hiérarchie est souvent fortement accusée, mais dans un pays en guerre, des soldats volent et vendent des armes. Chose qui écœure le Ministre de la Défense et qui justifieraient certaines sanctions.

En attendant, les investigations se poursuivront pour mieux cerner les tenants et les aboutissants. Mais un officier sécuritaire conclut en ces termes : « puisque c’est une affaire militaire, c’est à la direction générale de la police militaire de conduire ce dossier »

Source: Figaro du Mali
Suivez-nous sur Facebook sur