Coup de filet du 6ème Arrondissement : Un djijhadiste proche de Iyad Aghali interpellé

Répondant au nom de Aboubacar Dembélé, il était chargé de la garde des prisonniers et des armes de guerre des moudjahidines. Interpellé chez son ami à Banconi Flabougou charbon carré par les éléments de la Brigade de recherche du sixième arrondissement, le suspect, lors de son interrogatoire, aurait reconnu les faits.

Avec l’interpellation de ce présumé djihadiste, c’est un joli coup de filet que les hommes du commissaire du 6ème arrondissement, Tapa Diallo, viennent de réaliser. Ainsi, selon nos informations, il ressort que l’intéressé répondant au nom de Aboubacar Dembélé est né en 1957 à Niono et domicilié à Moribabougou-Droit chez lui-même. Marié à deux femmes, ce père de dix sept enfants était parti faire le djihad auprès des hommes de Iyad Agaly à Tombouctou. A cet effet, avant de se rendre dans la cité des 333 Saints, il s’est aussi illustré à Douentza toujours au compte de Ançardine d’Iyag Agaly.

Selon nos sources, avec ces groupes obscurantistes, Aboubacar Dembélé était chargé de la garde des prisonniers et des armes de guerre après les opérations. C’est avec l’opération Serval, après l’attaque de Konna, que l’intéressé a fui Tombouctou, tout en se refugiant dans une localité voisine de cette ville du nom de Sarefara. Toujours dans sa fuite, le geôlier et des djihadistes se sont rendus à Bobo-Dioulasso au Burkina-Faso avant de retourner au bercail, à Koflatie, non loin de la ville de Kangaba. De Kangaba, M. Dembélé a mis le cap sur Bamako pour rejoindre sa famille à Moribabougou-Droit. Recherché par plusieurs services de sécurité, c’est finalement le 1er août 2018, vers 14 heures, que les éléments de la Brigade de recherches du 6ème arrondissement ont procédé à son interpellation au domicile de l’un de ses amis à Banconi Flabougou charbon-carré.

Aux dernières nouvelles, il nous revient que le présumé djihadiste, Aboubacar Dembélé, se trouve actuellement entre les mains des services compétents.

Kassoum THERA

Source: Aujourd’hui Mali

Suivez-nous sur Facebook sur