« Facebookan »: l’échangeur polémique de Sikasso

Le Président de la République effectuera ce jeudi 04 avril 2019 une visite à Sikasso pour la pose de la première pierre de l’échangeur de la capitale du Kénédougou. Une initiative qui s’inscrit dans le cadre du Programme Présidentiel d’Urgences Sociales et conformément aux promesses faites pendant la Campagne électorale. Si cette initiative est saluée par les Sikassois, les ressortissants d’autres régions réclament leur route. Votre Facebookan du jour !

Mali : «il n’y a pas de nécessité d’échangeur »

Je suis à Sikasso, il n’y a pas de nécessité d’échangeur à Sikasso. Si on avait investi ces 27 milliards dans les réhabilitations et constructions des routes, la ville en profiterait plus. «Ségou a un échangeur, donc il faut un échangeur à Sikasso», voilà la théorie utopique. C’est une zone économique à forte potentialité, une Zone spéciale économique. Paradoxalement la construction d’un «échangeur» est devenue synonyme de développement au Mali. Combien paye la région de Sikasso pour le développement du Mali? Une contribution toujours élevée par rapport aux autres régions du Mali. Un autre problème pointe à l’horizon. Celui de réintégrer les rebelles qui ont égorgé plus de cent militaires à Aguelhok, tandis que Sanogo et ses compagnons croupissent derrière les barreaux.

Paul Diapra : «IBK avait pris un engagement »

Le Président de la République, IBK, avait pris un engagement. Comme tout le monde sait que le président IBK n’est pas quelqu’un qui n’honore pas son engagement, voilà pourquoi il compte aller poser la première pierre de cet échangeur dans le cadre du Programme Présidentiel d’Urgences Sociales. Sikasso est au cœur du développement économique du Mali, donc il faut vraiment des infrastructures pour ça.

KHALIFA SANOGO : «un ouf de soulagement pour la population de Sikasso »

Je demande à l’entreprise qui aura le marché de faire tout pour ne pas manger l’argent avant la finition des travaux. Les entreprises maliennes sont comme ça. Elles se plaignent qu’on ne leur donne pas de marché, alors qu’elles ne sont pas crédibles. La construction de cet échangeur est un ouf de soulagement pour la population de Sikasso.

Alpha Sow : «les régions n’envieront plus rien à Bamako ».

A cette allure les régions n’envieront plus rien à Bamako. Après Ségou, c’est au tour de Sikasso de voir un de ses rêves devenir réalité. Grâce notamment à Papa bonheur (IBK), le seul homme politique du Mali qui tient ses promesses de campagne. Nous lançons un appel à la population de Sikasso pour sortir massivement le 4 avril et réserver un accueil digne d’un roi au Mandé Massa. Merci d’avance, Papa, pour cet échangeur.

Touré A : «le rêve sera une réalité »

M. le Président, vivement la pose de la première pierre, pour la réhabilitation de l’unique voie Sevaré-Gao. Nous voulons des routes à hauteur de l’espace dont nous disposons. C’est-à-dire partout entre les grandes villes du Mali, des routes à quatre voies. Cela coûte cher c’est sûr, mais la vie des citoyens coûte encore plus cher. Et, le raccourci vers ces routes est la sécurité totale pour combattre les renégats de Kidal et restaurer l’autorité de l’État du Mali partout sur son territoire. Je sais que je rêve, car cela ne se fera jamais sous l’ère de Kankou Masa IBK ! Mais c’est toujours bien de rêver, peut-être qu’un jour le rêve sera une réalité.

Info-matin

Suivez-nous sur Facebook sur