Etat-major général des Armées : LE GÉNÉRAL DE DIVISION ABDOULAYE COULIBALY PREND LES COMMANDES

La Place d’armes du camp Soundjata Keïta de Kati a abrité hier la cérémonie de passation de commandement entre le chef d’état-major général des Armées sortant, le général de division M’Bemba Moussa Keïta et le rentrant, le général de division Abdoulaye Coulibaly. 

La cérémonie qui était présidée par le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Pr Tiémoko Sangaré, a enregistré la présence de plusieurs officiers, sous-officiers et militaires du rang.
La cérémonie a débuté par la revue de troupes par le ministre de la Défense et des Anciens combattants. Ensuite, ce fut la remise du fanion au tout nouveau chef d’état-major général des Armées.

Le général de division M’Bemba Moussa Keïta a remis le fanion à l’inspecteur général des Armées et services, le général Dahirou Dembélé. Ce dernier à son tour a remis le fanion au général de division Abdoulaye Coulibaly.

Fraîchement investi dans ses nouvelles fonctions, le chef d’état-major général des Armées a indiqué que le président de la République a instruit aux Forces armées et de sécurité d’œuvrer pour un Mali apaisé, sécurisé, où les citoyens pourront circuler librement. Pour le général Coulibaly, il s’agira, pour les Maliens d’exercer, sans crainte, les activités génératrices de revenus, d’aller à l’école, au champ, d’un village à un autre. Bref, a-t-il résumé, être dans un pays où il fait bon vivre.

Ensuite, il a confié qu’il plaçait ce nouveau commandement sous le signe de la cohésion retrouvée au sein des Forces armées et de sécurité, la cohésion dans la chaîne de commandement.

Pour le général Coulibaly, il est impératif de donner aux Maliens la sécurité et la paix, pour que toutes les activités socio-économiques, culturelles, de développement puissent être entreprises. Il s’est dit conscient que beaucoup de projets ne sont pas réalisés à cause de l’insécurité (réalisation d’infrastructures, d’hôpitaux, etc).

«Mais tant que la sécurité ne sera pas garantie, aucun entrepreneur ne se hasardera dans ces régions. Donc, nous avons notre part à jouer, en collaboration avec les autres forces vives de la nation, pour que le Mali vive en paix», a conclu l’officier général. Un défilé militaire a mis fin à la cérémonie.

Aboubacar TRAORé

L’Essor

Suivez-nous sur Facebook sur