Lutte sans merci contre les dragues sur le faleme : le ministre Housseïni Amion Guindo prend ses responsabilités !

C’est avec une détermination hors du commun que le Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable Housseini Amion GUINDO s’est rendu à Kayes. L’objectif de cette visite commando à Babala et Massakama (frontière du Sénégal) était de donner le coup d’envoi de la campagne de lutte contre les dragues qui causent d’énormes dégâts sur le Falémé, principal affluent du fleuve Sénégal.

En droite ligne de la mise en œuvre de l’arrêté interministériel interdisant le système d’exploitation d’or par dragage au Mali, le Ministre Housseini Amion GUINDO a procédé le mardi dernier au lancement de la campagne concernant le Falémé dans la région de Kayes. Avec le gouverneur et l’ensemble des structures locales concernées, le Ministre a réaffirmé l’attachement sans réserve du gouvernement au strict respect de cette décision qui interdit l’utilisation des dragues dans l’orpaillage depuis le 15 mai 2019.

Une année après cette décision qui avait été unanimement salué par les populations riveraines, force est de constater que le bilan est diversement apprécié par les observateurs. Si l’ABFN à qui l’exécution n’incombe pas entièrement fait de son mieux, le retour des dragues sur le Niger reste inquiétant.

En ce qui concerne le Falémé, le danger menace l’existence de cet affluent principal du fleuve Sénégal. Coupé en plusieurs petits lacs par des tas de gravats accumulés par les dragues qui pullulent dans son lit, son parcours est à l’arrêt total. Pour preuve, la délégation a puis traverser à pied pour se rendre de l’autre côté au Sénégal. Face à l’urgence, le Ministre Housseini Amion GUINDO n’a pas lésiné sur les moyens pour faire comprendre aux hors la loi que le statuquo ne peut continuer. Pour lui, c’est une question vitale pour notre pays qui a plusieurs projets structurants dans le cadre de l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS). Il s’agit notamment d’un système de navigation du Sénégal à Ambidédji et d’un volet hydroélectrique consistant, sans compter l’agriculture. Selon le Ministre GUINDO, la viabilité de ces projets, la santé des populations, l’avenir de la pêche et l’élevage dans toute la zone dépendent de la survie du Falémé. Au gouverneur de la Région de Kayes, Housseini Amion GUINDO a instruit l’application stricte de l’arrêté sans état d’âme. Sur le champ, le Ministre a procédé à la saisie des premiers dragues trouvés sur place et a ordonné l’arrestation de tous les contrevenants, car nul n’est censé ignorer la loi. Le triste constat de cette visite a été la découverte de la complicité des agents de sécurité sénégalais qui laissent les dragues des maliens opérés sur leur territoire en toute impunité. Conformément aux directives du Ministre, le Gouverneur a promis de faire le ménage sur le côté malien du Falémé d’ici fin avril. De son côté, Housseïni Amion GUINDO a promis de suivre le dossier afin qu’il ne se termine en queue de poisson.

A suivre !

Communication du ministère EADD

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook sur